Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La DMLA peut être traitée si elle est dépistée à temps

Actualités santé

La DMLA peut être traitée si elle est dépistée à temps

[ Publié le 17 octobre 2014 ]

Une tache noire au milieu du champ de vision ? Une perception déformée des objets ? Vous souffrez peut-être de DMLA, une maladie provoquée par un vieillissement prématuré de la rétine. Dépistée à temps, elle peut être traitée.

img-depistage-dmla-octobre-2014

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une atteinte de la zone centrale de la rétine, qu'on appelle macula. C'est une maladie provoquée par un vieillissement prématuré de la rétine. Pour peu de se faire dépister tôt, la DMLA peut être soignée efficacement.

Symptômes, complications et fréquence
Cette affection se manifeste par la destruction des cellules de la rétine. Plus précisément de sa zone centrale, appelée macula. Due à un défaut d'irrigation sanguine, elle provoque une baisse de l'acuité visuelle. Non traitée, ses complications peuvent entraîner une dégradation sévère voire une perte de la vision.

La DMLA représente la première cause de cécité chez les plus de 50 ans. Au total, près de 3 millions de Français en souffrent. Il existe deux types de DMLA. L'une dite sèche, l'autre humide.

Deux types de DMLA
La forme humide est la moins répandue puisqu'elle ne concerne qu'entre 15 % et 20 % des cas. Elle évolue toutefois de manière plus agressive, plus rapide, avec des séquelles plus graves. Cette forme se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux en dessous de la rétine. Ces néo-vaisseaux entraînent des oedèmes et des saignements.

Dans la forme sèche en revanche, c'est la rétine en elle-même qui s'atrophie.

Les facteurs de risque : âge, hérédité, tabagisme...
À partir de 55 ans, il est utile de consulter chaque année. Plusieurs facteurs de risque sont en effet identifiés et le premier d'entre eux est l'âge. Après 75 ans une personne sur trois est touchée par la DMLA.

Par ailleurs, l'hérédité joue un rôle dans le développement de cette maladie. D'autres facteurs de risque sont aussi reconnus. C'est le cas du tabagisme, d'une alimentation déséquilibrée, et de l'abus de soleil. Chacun peut agir sur ces derniers pour prévenir la survenue d'une DMLA.

Consultez régulièrement dès 55 ans
Toutefois, la meilleure façon de prévenir ses conséquences les plus sévères est le dépistage. Le premier signe d'alerte, qui doit amener à consulter rapidement un ophtalmologiste, est une sensation de baisse de la vision ou de gêne visuelle, associée à une perception déformée des objets.

Si la maladie n'est pas traitée, le patient peut être victime d'une baisse de la vision centrale, par apparition d'une tache dans son champ visuel. Provoquant une gêne pour reconnaître les visages, pour lire, pour conduire, pour écrire... Et surtout, la maladie évoluera vers la cécité. Pour éviter cette situation, et recevoir le traitement adéquat au plus tôt, faites surveiller vos yeux par un ophtalmologiste une fois par an dès 55 ans.

Source : Association DMLA - Rétina France, consultés le 9 septembre 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : DMLA

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER