Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer du poumon : des gènes qui prédisent la rechute

Actualités santé

Cancer du poumon : des gènes qui prédisent la rechute

[ Publié le 10 octobre 2014 ]

Des chercheurs viennent d'identifier six gènes liés à la récidive du cancer du poumon. Ils pourraient permettre de mieux cibler les patients à risque de rechute, pour leur proposer un traitement préventif.

img-actu-cancer-poumon-recherche-oct-2014

Les patients souffrant d'un cancer du poumon en rémission, sont fréquemment victime de rechutes. Et selon des équipes franco-américaines, plusieurs gènes qu'ils viennent de découvrir seraient impliqués.

Un tiers des patients rechute
Malgré l'évolution des traitements, le cancer du poumon reste répertorié parmi les cancers les plus meurtriers. Cinq ans après le diagnostic, le taux de survie des patients est de 17 % chez les femmes et de 14 % chez les hommes. Après le diagnostic de la maladie, les rechutes sont fréquentes. Au total, près d'un tiers des patients atteints d'un cancer du poumon développe une seconde fois la maladie, alors même que la rémission était complète. Des proportions telles qu'anticiper ce risque de rechute préoccupe la communauté scientifique. Ainsi, l'Institut Gustave Roussy, l'Institut HyperCube-BearingPoint viennent-ils de déposer un brevet pour avoir découvert six gènes impliqués dans ce processus.

Proposer une chimiothérapie adjuvante
Les chercheurs ont séparé des patients volontaires en deux groupes : les malades ayant un bon pronostic vital d'une part, et ceux présentant un risque de rechute. Résultat, les patients de ce second groupe, porteurs d'au moins l'un des six gènes découverts, présentaient les taux de survie à 5 ans les plus faibles. Mieux cibler ces malades permettrait de leur proposer une chimiothérapie adjuvante avant que la maladie ne regagne du terrain. Elle pourrait prévenir la récidive, et donc diminuer leur perte de chance face à la maladie. Dès lors qu'elle sera mise au point pour être utilisable par les médecins, cette technique pourrait venir compléter l'arsenal thérapeutique. "Aujourd'hui, lorsqu'une tumeur du poumon est détectée chez un patient à un stade précoce, la résection (ablation) est généralement le seul traitement proposé", confirment les chercheurs.

Source : Institut Gustave Roussy, l'Institut HyperCube et BearingPoint, 29 septembre 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer poumon

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER