Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'exercice physique, nouvel anti douleur

Actualités santé

L'exercice physique, nouvel anti douleur

[ Publié le 2 septembre 2014 ]

L'activité physique n'a pas fini de dévoiler ses nombreux bienfaits. Elle nous rendrait plus résistants à la douleur, selon une récente étude.

img-actu-aout-activite-physique

La pratique régulière d'une activité physique n'est pas seulement bonne pour notre santé cardiovasculaire et articulaire. Elle contribuerait aussi à augmenter notre tolérance à la douleur. C'est en effet ce que viennent d'observer des chercheurs australiens.

Evaluer le seuil de perception de la douleur
Le Dr Matthew Jones et son équipe de la University of New South Wales (Sydney) ont réalisé leur travail auprès de 24 jeunes adultes volontaires, en bonne santé mais sédentaires. La moitié d'entre eux a participé à un programme d'entrainement "modéré à intense" étalé sur six semaines. Il se composait de trois séances hebdomadaires de vélo d'appartement. Chacune durait 30 minutes et devait être effectuée à 75 % de sa fréquence cardiaque maximale (FCM). L'autre groupe n'a rien changé de son mode de vie. L'objectif était d'abord d'évaluer le seuil de perception de la douleur. Les auteurs ont pour cela utilisé un système appliqué au niveau de l'avant-bras et qui exerçait une pression progressive. Pour tester la tolérance à la douleur, ils ont recouru à une sorte de menotte fixée au poignet et qui était serrée là encore, de façon progressive. Dans les deux cas, les volontaires devaient se manifester lorsque les pressions devenaient trop fortes.

Une question d'endorphines
Au final, Jones et son équipe n'ont pas constaté de différence parmi le groupe "contrôle". En revanche, les "sportifs" ont affiché de meilleures capacités de tolérance à la douleur. Leur seuil de perception lui, n'a semble-t-il pas changé. Les scientifiques n'apportent pas ici d'explications. Tout juste soulignent-ils qu'il "se passe quelque chose au niveau du cerveau qui modifie la résistance à la douleur". La sécrétion d'endorphines, un neurotransmetteur connu notamment pour ses capacités antalgiques pourrait être en cause. Mais tout cela reste à confirmer.

Sources : Medicine & science in sport & exercise, août 2014. The New York Times, 13 août 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Activité physique

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER