Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Après 50 ans, du sport contre le cancer

Actualités santé

Après 50 ans, du sport contre le cancer

[ Publié le 5 septembre 2014 ]

L'activité physique pratiquée les années précédant la ménopause serait particulièrement importante. Elle préviendrait notamment le cancer du sein.

img-actu-sept-activite-physique

Le suivi de 60.000 femmes ménopausées a permis de mettre en évidence les bienfaits de l'activité physique contre le cancer du sein. "Trente minutes de marche par jour réduirait de 10 % le risque de développer la maladie", viennent de démontrer des chercheurs français (Institut Gustave Roussy, Villejuif).

Dérèglement hormonal et cancer
Toutes les femmes ne sont pas égales face au cancer du sein. Mais dès 50 ans, chacune est sujette à un dérèglement hormonal propre à la ménopause. Lequel perturbe l'équilibre physiologique et favorise le développement de cellules cancéreuses. Ainsi, une française sur dix serait atteinte d'un cancer avant l'âge de 70 ans.

Diminuer les facteurs de risque
"Après 50 ans, marcher quatre heures chaque semaine, soit environ trente minutes par jour, réduit considérablement le risque de développer un cancer du sein chez les femmes ménopausées", confirment les auteurs de l'étude publiée dans la revue Cancer epidemiology, biomarkers & prevention. Cette prévention serait d'autant plus efficace quand "l'exercice physique est entrepris à un rythme régulier, 4 ans avant la ménopause". Pour le prouver, les chercheurs de l'Institut Gustave Roussy, conduits par le Pr Agnès Fournier, ont suivi pendant 12 ans l'état de santé de 59.308 femmes, entre 1993 à 2005. Même assidues dans les 5 ou 9 ans précédant la ménopause, les femmes qui relâchaient leurs efforts à l'approche de 50 ans perdaient les bénéfices escomptés de l'activité physique.

Quatre heures de marche par semaine
Les chercheurs ont utilisé l'unité du "Metabolic task hours" (MET-t) pour mesurer cette perte de chance. Soit la dépense énergétique enregistrée sur une semaine pour chacune des participantes. Chez les femmes observant un MET-t supérieur à 12 avant la ménopause, le risque de développer un cancer du sein était réduit de 10 %. Sur le plan énergétique, "12 MET-t correspondent à 4 heures de marche rapide, et valent également 2 heures de vélo", souligne le Pr Agnès Fournier, rejoignant les recommandations du Fond mondial de recherche contre le cancer.

Mieux supporter les traitements
"Il faut encourager les femmes ménopausées à entreprendre une activité physique, d'autant qu'il n'est jamais trop tard pour s'y mettre", conseille le Pr Agnès Fournier. Pratiqué régulièrement à un rythme modéré, le sport aide par ailleurs à lutter contre les effets secondaires (prise de poids, perte de la densité osseuse, anxiété...) des traitements de synthèse. Prescrits pour pallier les carences hormonales liées à la ménopause, ces derniers sont connus pour favoriser le risque de cancer du sein.

Source : American association for cancer research, août 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER