Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sel : 1,6 million de morts par an dans le monde

Actualités santé

Sel : 1,6 million de morts par an dans le monde

[ Publié le 19 août 2014 ]

Une consommation excessive de sodium favorise le développement de maladies cardiovasculaires. C'est pourquoi l'Organisation mondiale de la santé conseille de manger moins salé.

img-actu-aout-sel-aliment

Chaque année, environ 2.300 Français décéderaient des conséquences d'une maladie cardiovasculaire causée par une consommation excessive de sel. Ce chiffre est tiré d'une méta-analyse réalisée par des chercheurs américains. D'après eux, à l'échelle mondiale, le nombre annuel de morts avoisinerait les 1,6 million. Soit près de 200 par heure.

Deux fois trop de sodium
Le Dr Dariush Mozaffariajn et ses collègues de la Tufts University, près de Boston (Etats-Unis) ont compilé les données de 107 études centrées sur les apports alimentaires dans 66 pays. Lesquels représentent les trois-quarts de la population adulte mondiale. Deux chiffres principaux ressortent de ce travail : 3,95 g par jour et par personne, c'est la consommation moyenne de sodium en 2010, soit le double de celle recommandée par l'(OMS). Celle-ci rappelons-le préconise que les adultes devraient consommer moins de 2 mg de sodium, soit 5 grammes de sel. Et 1,65 million, c'est le nombre de morts évalué par les auteurs, dû à cette consommation excessive de sel.

Un phénomène mondial
Toutes les régions du monde sont concernées. Selon les auteurs, 99 % des pays rapportent une consommation individuelle supérieure à 2 g/jour. Les taux les plus élevés sont toutefois retrouvés en Asie centrale. Le pays plus touché serait le Kazakhstan où l'apport quotidien en sodium atteint des sommets (5,4 g/jour). A l'opposé, c'est au Kenya où celui-ci serait le plus faible (1,5 g/jour). En France, il s'élèverait tout de même à 3,8 g/jour et par personne. Et serait en cause dans la mort de 2.300 personnes par an !
En conclusion, les auteurs appellent les populations mondiales à diminuer leur consommation de sel. Ils demandent surtout la réalisation d'études complémentaires pour mieux comprendre les liens entre les apports en sel et les risques cardiovasculaires, notamment en matière d'hypertension artérielle.

Source : N Engl J Med 2014; 371:624-634August 14, 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER