Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Arrêter de fumer après un cancer

Actualités santé

Arrêter de fumer après un cancer

[ Publié le 19 août 2014 ]

Après un cancer, un patient sur dix fumerait encore régulièrement. Une addiction dont il est difficile de se débarrasser, et qui multiplie les risques de récidive de la maladie.

img-actu-aout-tabac


Selon une étude américaine, près de 10 % des patients ayant survécu à un cancer, fument régulièrement. Ils s'exposent ainsi à un risque accru de développer une nouvelle tumeur, secondaire à leur premier cancer.

Accompagner les patients
Le Pr Lee Westmaas de l'American cancer society et son équipe ont observé le comportement tabagique de 2.938 patients dont un cancer avait été diagnostiqué neuf ans auparavant. Au total, 9,3 % d'entre eux étaient encore dépendants du tabac. Et parmi ces derniers, 83 % fumaient en moyenne 14,7 cigarettes par jour. Pour le Pr Westmaas, "il est primordial de suivre sur le long terme les patients ayant survécu à un cancer. Il nous sera ainsi possible de détecter ceux qui fument et ainsi leur proposer des conseils et des solutions thérapeutiques pour réussir leur sevrage." Selon ce travail, les fumeurs étaient plus jeunes, buvaient davantage d'alcool et appartenaient à une classe sociale plus défavorisée que les abstinents. A noter également que 40 % des fumeurs indiquaient vouloir arrêter de fumer dans les prochains mois. "Le tabagisme relève d'une addiction et le fait d'avoir eu un cancer, même directement lié aux produits du tabac, ne garantit pas que vous parviendrez à vous arrêter, explique Lee Westmaas. Nous devons donc faire beaucoup plus auprès des patients fumeurs pour les aider à sortir du tabac. C'est d'autant plus important que le fait de fumer peut être à l'origine d'un second cancer."

Le tabac à l'origine de nombreux cancers
Rappelons par ailleurs qu'en plus du cancer du poumon, pas moins de dix organes ou systèmes d'organes seraient menacés de cancer par le tabagisme. Principales cibles : le nez et le pharynx, les reins, la bouche et les lèvres, la vessie, le pancréas, le larynx, l'oesophage, les sinus...

Source : Journal of the american association for cancer research, 6 août 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER