Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Allergies alimentaires : le Bisphénol A pointé du doigt

Actualités santé

Allergies alimentaires : le Bisphénol A pointé du doigt

[ Publié le 5 août 2014 ]

Connu pour ses effets délétères sur le système immunitaire de l'Homme, le Bisphénol A serait aussi responsable d'allergies alimentaires. Les chercheurs à l'origine de cette découverte soulignent donc l'importance d'interdire cette substance dans les plastiques de nouvelle génération.

img-actu-aout-bisphenol

L'observation de petits rats exposés, alors qu'ils étaient dans le ventre leur mère, au Bisphénol A (BPA) a permis de mettre en évidence un risque d'allergie alimentaire chez le fœtus et le nourrisson. Pionnière en la matière, cette étude a été menée par des chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Toulouse.

Un impact dès le début de la vie
En France, 2 personnes sur 10 sont concernées par une intolérance ou une allergie alimentaire. En partie déclenchées sous l'influence de l'environnement, elles sont aussi favorisées par l'exposition quotidienne aux perturbateurs endocriniens.

Une équipe de chercheurs de l'unité Toxicologique alimentaire (Toxalim), de l'Inra de Toulouse, vient en effet de prouver qu'une exposition périnatale au Bisphénol A augmente le risque d'intolérance alimentaire à l'âge adulte.

"Même à de très faibles doses, ce perturbateur endocrinien contenu dans le plastique s'avère toxique, en particulier chez les organismes vulnérables des fœtus et des nourrissons", expliquent les scientifiques.

Une expérience concluante
Pour le démontrer, les chercheurs ont comparé l'immunité et la tolérance alimentaire de deux cohortes de rats. L'une exposée au BPA, dans le ventre de leur mère, et l'autre pas.
L'étude a montré que les animaux exposés au BPA avant même leur naissance ont développé, à l'âge adulte, soit 45 jours après la gestation, une inflammation du côlon liée à l'ingestion d'une protéine contenue dans le blanc d'œuf. "Cela atteste bien d'une intolérance alimentaire", concluent les chercheurs.

La fin des emballages contenant du BPA
Ces résultats appuient les décisions récemment prises par les autorités françaises. Elles ont divisé par dix la valeur du seuil toxicologique par rapport à 2012. En outre, l'utilisation de BPA dans les contenants alimentaires destinés aux nourrissons a été interdite en 2013. Enfin, le perturbateur endocrinien devrait disparaître de la composition de tous les emballages alimentaires à compter de 2015.

Source : Inra de Toulouse Midi-Pyrénées, unité Toxicologique alimentaire (Toxalim), août 2014.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Allergie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER