Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le tour de taille, facteur de risque de BPCO

Actualités santé

Le tour de taille, facteur de risque de BPCO

[ Publié le 10 juillet 2014 ]

Un tour de taille trop large élèverait le risque de broncho-pneumopathie chronique obstructive. Le tabagisme reste toutefois le principal facteur de risque de cette maladie.

img-actu-juillet-2014-bpco

Surveillez votre tour de taille. Voilà en effet un indicateur de santé à part entière. La preuve la plus récente est apportée par une équipe allemande selon laquelle, plus il est important, plus le risque de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est élevé.

Mesure du tour de taille
Le Dr Gundula Behrens et ses collaborateurs de l'Université de Ratisbonne (Allemagne) ont suivi 113.300 personnes pendant 10 ans. Ces derniers étaient âgés de 50 à 70 lors de leur inclusion dans ce travail. Les auteurs se sont particulièrement intéressés à la mesure du tour de taille des participants, à leur indice de masse corporelle (IMC) et à leur degré d'activité physique. Au cours de cette étude, 3.650 d'entre eux ont développé une BPCO, une maladie dont le tabagisme est la principale cause. "Nous avons observé une forte relation entre le tour de taille et le risque de BPCO", explique le Dr Behrens. Dans les faits, une bedaine dont la circonférence dépasse 118 cm pour un homme et 110 cm pour une femme augmente de 72 % le risque de développer cette affection broncho-pulmonaire. Et ce, aussi bien chez les fumeurs que chez les anciens fumeurs.

Marche active ou nordique
C'est pourquoi en conclusion, les scientifiques recommandent non seulement le sevrage tabagique mais aussi de faire fondre les graisses. Comment ? En pratiquant régulièrement une activité physique d'intensité modérée comme la marche active ou la marche nordique. Et si vous souhaitez mesurer votre tour de taille, positionnez le mètre au niveau de la crête iliaque, juste en haut de la hanche ! La valeur standard admise est inférieure à 94 cm pour les hommes, et même 80 pour une femme. Au-delà de 102 cm, les spécialistes parlent effectivement d'obésité abdominale.

Source : Canadian medical journal association, 7 juillet 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER