Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Conjonctivite : traiter rapidement pour éviter les complications

Actualités santé

Conjonctivite : traiter rapidement pour éviter les complications

[ Publié le 17 juillet 2014 ]

Trouble oculaire bénin, la conjonctivite nécessite tout de même une consultation médicale. Non traitée, elle peut entraîner une perte de vision.

img-actu-juillet-2014-conjonctivite

Vous avez les yeux rouges ? Vos paupières sont gonflées au petit matin ? Au fil de la journée, votre vue se trouble ? Méfiance, il s'agit peut-être d'une conjonctivite. D'origine bactérienne ou virale, ce trouble oculaire n'affecte pas la vue dès lors qu'il est pris en charge. Il est toutefois très contagieux.

Virus ou bactérie
La plupart du temps provoqué par un virus, la conjonctivite n'atteint pas la rétine et ne met donc pas en danger la vue. Très fréquent, ce trouble oculaire peut aussi être d'origine bactérienne. Dans les deux cas, il touche la membrane conjonctive. Recouvrant la surface de l'oeil, au niveau de la cornée, cette mince pellicule est chargée de produire un mucus. Lequel permet la lubrification oculaire. Un processus naturel fragilisé par l'inflammation liée à la conjonctivite. Cette dernière provoque un assèchement et une démangeaison, ainsi qu'une rougeur du fond de l'oeil et de l'intérieur des paupières.

Une maladie contagieuse
La conjonctivite doit faire l'objet d'une vigilance accrue tant les symptômes peuvent évoluer rapidement. Mais aussi se transmettre d'une personne à l'autre. Lorsqu'elle n'est pas prise en charge à temps, l'infection peut atteindre la cornée. Provoquant alors souvent un picotement, un larmoiement et une forte sensation de gêne à la lumière. Cette complication peut, si elle n'est pas traitée, entraîner la perte de la vision. La plupart des conjonctivites infectieuses guérissent avec l'application de solutions locales, tels que les collyres. Si les douleurs liées à l'inflammation de l'oeil persistent, consultez donc un ophtalmologue. Dans les cas les plus graves, des collyres de corticoïdes sont prescrits sur une courte durée.

Source : Ameli-sante.fr, site consulté le 23 mai 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Oeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER