Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Comment éviter la turista, le mal des voyageurs

Actualités santé

Comment éviter la turista, le mal des voyageurs

[ Publié le 22 juillet 2014 ]

Chez un adulte en bonne santé, la turista est inconfortable mais généralement sans danger. Voici ce qu'il faut faire pour l'éviter ou y faire face.

img-actu-juillet-2014-turista

Un voyageur sur deux souffre de diarrhée quand il se rend dans un pays chaud. Même si cet épisode est le plus souvent bénin, il a le pouvoir de gâcher une partie des vacances. Comment échapper à ce fléau estival?

Lavez-vous souvent les mains
La turista est le plus souvent d'origine bactérienne, plus rarement virale ou parasitaire. Pour limiter la contagion, lavez-vous les mains avant de préparer le repas, avant de passer à table et après chaque passage aux toilettes.
A défaut d'eau et de savon, utilisez un gel hydro-alcoolique.

Surveillez ce que vous mangez et buvez
Sont considérés à risque : les boissons non décapsulées devant vous, les crudités, les fruits non pelés lavés avec une eau dont vous ignorez la provenance et bien entendu les coquillages, les viandes et poissons crus.
Méfiez-vous également des glaçons, souvent préparés à partir d'eau du robinet.

Une cure de probiotiques?
Des études complémentaires sont encore nécessaires pour établir avec certitude l'efficacité d'une cure de probiotiques. Mais la prise de ces compléments alimentaires peut aider la flore intestinale à résister aux attaques d'éventuels germes.
Les souches de probiotiques les plus intéressantes : Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus Casei. La cure doit être commencée une semaine avant le départ puis se prolonger toute la durée du séjour.

Et si le mal est fait...
Supprimez temporairement de votre alimentation les légumes, les fruits, les laitages et l'alcool. Privilégiez le riz, les bananes, les compotes et les viandes blanches. Et surtout buvez abondamment pour compenser les pertes hydriques.
Si les symptômes sont invalidants, prenez un antidiarrhéique. Les enfants de moins de deux ans et les personnes âgées nécessitent une surveillance particulière du fait du risque élevé de déshydratation.

Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire n°18-19, recommandation sanitaires pour les voyageurs 2011, de l'Institut National de Veille Sanitaire. Consulté le 10 juillet 2014 (Destination santé ©)

Mot-clef : Gastroentérite

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER