Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Voyages : les dernières recommandations sanitaires

Actualités santé

Voyages : les dernières recommandations sanitaires

[ Publié le 4 juin 2014 ]

Paludisme, chikungunya, dengue, rage... Avant un séjour dans un pays où ces maladies sont répandues, consultez votre médecin.

img-actu-2014-juin-voyage-sanitaire

La version 2014 des "Recommandations sanitaires aux voyageurs" est centrée sur les maladies d'importation. Leurs risques sont multiples et trop souvent négligés.

Maladies transmises par un moustique
Dans la dernière livraison du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), le Pr Eric Caumes, président du Comité des maladies liées aux voyages du Haut Conseil de la santé publique, fait le point sur les maladies d'importation. Et notamment sur les arboviroses comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Trois affections dont le vecteur est le moustique tigre. "Les Antilles et la Guyane sont confrontées depuis la fin de l'année 2013 au chikungunya, indique Eric Caumes. Dans la région Pacifique, le virus zika est à l'origine d'une épidémie en Polynésie française depuis octobre 2013 et en Nouvelle-Calédonie depuis janvier 2014. Le risque d'introduction et d'implantation en France métropolitaine est particulièrement important." Aujourd'hui, Aedes albopictus, le vecteur de ces arboviroses, est présent dans 17 départements du sud de l'Hexagone.
Autre risque, le paludisme. Chaque année, près de 4.000 cas importés sont enregistrés en France. D'où l'importance de consulter un médecin avant tout départ pour des destinations où sévit la maladie, à l'état endémique.

Ne négligez pas la rage
"Le risque d'importation de la rage ne doit pas être pris à la légère, explique Eric Caumes. Cette affection reste la plus grave des maladies infectieuses, avec un taux de mortalité proche de 100 %." Rappelons que la vaccination antirabique concerne les voyageurs devant effectuer un séjour prolongé ou en situation d'isolement dans des zones à haut risque (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord, Amérique du Sud). Elle est tout particulièrement recommandée chez les jeunes enfants dès l'âge de la marche. Eric Caumes aborde également les risques liés au MERS-Cov qui sévit au Moyen-Orient. Des cas d'importation ont en effet été signalés en Jordanie, au Royaume-Uni, en France, en Tunisie, en Egypte et en Italie. "Il est nécessaire de rester vigilant vis-à-vis de ce coronavirus", conclut le spécialiste.

Source : BEH, N°16-17, 3 juin 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER