Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des drogues toujours plus dures en Europe

Actualités santé

Des drogues toujours plus dures en Europe

[ Publié le 2 juin 2014 ]

En Europe, 6.100 décès par surdose de drogue ont été signalés en 2012. L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies fait le point sur la situation dans un récent rapport.

img-actu-2014-mai-drogues

La consommation de substances psychotropes illicites est un mal répandu en Europe. Malgré une baisse de la mortalité par overdose ces dernières années, la lutte est loin d'être gagnée, rappellent les rédacteurs du rapport européen sur les drogues, publié ce 27 mai par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT). En effet, si la situation est globalement stable, l'arrivée de nouvelles drogues de synthèse, fortement dosées, rend le problème de la drogue de plus en plus complexe.

Des drogues plus nocives
"Les drogues consommées aujourd'hui en Europe s'avèrent plus nocives pour la santé des usagers que par le passé", déplore Cecilia Malmström, commissaire européenne aux affaires intérieures. Le rapport fait état de drogues "traditionnelles" plus dosées. C'est le cas de l'ecstasy et du cannabis vendus dans la rue. Mais aussi de la réémergence de poudres et de pilules d'ecstasy fortement dosées en MDMA (amphétamine) suscitant des inquiétudes. Au-delà de ce constat, l'apparition de nouvelles substances de synthèse est aussi très préoccupante. Ainsi, les pouvoirs publics européens sont-ils "de plus en plus souvent confrontés à des substances prenant la forme de poudres apparemment inoffensives, conditionnées dans des emballages de petite taille, faciles à transporter. Mais qui en réalité peuvent contenir des milliers de doses mortelles", poursuit Cecilia Malmström.

250 nouvelles substances en 4 ans
Les représentants de l'Observatoire constatent également une augmentation du nombre de nouvelles substances. Lesquelles sont souvent facilement disponibles. En 2013, exactement 81 nouvelles drogues ont été signalées pour la première fois en Europe. Portant ainsi à plus de 350 le nombre de ces substances surveillées. Au cours des quatre dernières années, près de 250 ont été identifiées ! Parmi elles, certaines sont particulièrement puissantes. "Ce phénomène a des implications tant pour les usagers que pour les autorités. Lesdites substances peuvent être toxiques à très faibles doses. De petites quantités peuvent aussi servir à fabriquer un nombre important de doses individuelles", poursuivent les auteurs du rapport. Des doses parfois mortelles. Le nombre de décès liés aux opiacés de synthèse est d'ailleurs en hausse dans certains pays. En 2012, il a par exemple fortement augmenté en Estonie la plupart étant dus au fentanyl et à ses dérivés. Au total, on estime à 1,3 million le nombre d'utilisateurs d'opaciés illicites en Europe. La plupart sont des héroïnomanes. Mais le remplacement de l'héroïne par des opiacés de synthèse préoccupe en haut lieu les autorités européennes.

Source : Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, 27 mai 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction drogue

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER