Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Démographie médicale : toujours moins de généralistes

Actualités santé

Démographie médicale : toujours moins de généralistes

[ Publié le 6 juin 2014 ]

L'Ordre national des médecins vient de publier la huitième édition de son Atlas national de la démographie médicale. A la lecture de l'étude, qui dresse un panorama de l'offre médicale en France, deux tendances se dégagent : les médecins sont de plus en plus âgés et les généralistes sont de moins en moins nombreux.

img-actu-2014-juin-medical

Rendue publique, le 5 juin 2014, la huitième édition de l'Atlas national de la démographie médicale, dresse un tableau de tous les médecins recensés par le Conseil national de l'Ordre des médecins.

Selon l'analyse de l'Ordre, le nombre de médecins généralistes en France, entre 2007 et 2014, a diminué de 6,5% alors que la population a continué d'augmenter. Par ailleurs, sur la même période, la part des spécialistes s'est accrue de 6,1%.

Des médecins toujours plus âgés
Globalement, le nombre de médecins exerçant en libéral, toutes spécialités confondues, n'a pas beaucoup évolué. A peine plus d'1,6% par rapport à 2013. L'Atlas 2014 souligne également que la profession tend à se féminiser davantage : 44% des médecins sont des femmes en 2014. Elles représentaient également 58% des nouveaux inscrits en 2013.

Et, comme l'an passé, l'évolution structurelle du profil des médecins - plus âgés - se confirme. Leur moyenne d'âge, en 2014, est relativement élevée, malgré le renouvellement des générations : 53 ans pour les hommes et de 49 ans pour les femmes.

Une présence médicale disparate
En outre, l'Ordre des médecins constate que, dans certaines régions et départements, le manque de praticiens est manifeste. L'Ile-de-France recense la plus forte baisse des effectifs des médecins en activité (- 5,6%). A l'inverse, la région Pays-de-la-Loire est la plus attractive (+ 5,7%).
Le plus gros motif d'inquiétude de l'Ordre reste la baisse constante du nombre de médecins généralistes depuis 2007 (- 6,5%). "Cette tendance devrait se confirmer jusqu'en 2020", précisent les auteurs de l'Atlas.

Pour le Dr Patrick Bouet, Président du Conseil national de l'Ordre des médecins, "l'exercice regroupé en cabinets de groupes ou en maisons de santé pourrait être développé, car il s'agit d'un des moyens permettant d'assurer une présence médicale dans certains territoires".

Enfin, le Conseil national de l'Ordre des médecins a mis en place un nouvel outil : une cartographie interactive de la démographie médicale. En quelques clics, elle permet de se renseigner sur le nombre des médecins, selon les spécialités, dans toutes les régions de France.

Source : huitième édition de l'Atlas national de la démographie médicale. Conseil national de l'Ordre des médecins, 5 juin 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Politique santé

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER