Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Trotteurs : attention aux accidents

Actualités santé

Trotteurs : attention aux accidents

[ Publié le 5 mai 2014 ]

Les trotteurs pour bébés ne sont pas toujours sûrs. Ils peuvent entraîner différents types d'accidents.

img-actu-2014-mai-bebe-trotteur

Les youpalas sont-ils dangereux ? Des pédiatres français s'inquiètent face à une recrudescence des accidents. Ces derniers prennent la forme de chutes dans les escaliers, de brûlures, d'intoxications et même de noyades. Faut-il interdire ces objets, comme c'est le cas au Canada depuis 2004 ? Eléments de réponse avec le Dr Isabelle Claudet, pédiatre, responsable des urgences pédiatriques au CHU de Toulouse.

Gare aux escaliers
En 2006, le Dr Claudet a publié une étude sur le sujet. Avec son équipe, elle avait répertorié l'ensemble des enfants victimes d'un accident de trotteur et admis dans son unité d'urgences pédiatriques, entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2005. Au final, son travail a porté sur 178 nourrissons, âgés en moyenne de 11 mois. Huit fois sur dix (78 %), les petites victimes avaient basculé dans un escalier. Avec comme conséquence, un traumatisme crânien léger dans 72 % des cas. Mais 21 d'entre eux ont été hospitalisés pour commotion cérébrale (15 enfants), fracture du crâne (3), fracture de l'avant-bras (1), luxation dentaire (1) ou hématome extradural (1).

Brûlures, intoxications...
"Les autres risques sont liés au fait que l'enfant soit verticalisé", explique le Dr Isabelle Claudet. Il peut donc atteindre des éléments placés en hauteur et se blesser. Elle cite le cas de "brûlures lorsqu'ils attrapent une casserole ou un fer à repasser, d'intoxications (produits ménagers, médicaments non rangés) et même de noyades". Dans un point d'eau ou après une bascule dans la cuvette des toilettes !
En 2005, la Commission européenne a resserré les normes sécuritaires (EN 1273 :2005). A renfort de campagnes d'information et de médiatisation, "nous avions constaté un creux au niveau des accidents liés aux trotteurs au sein de nos urgences pédiatriques, poursuit-elle. Mais depuis 2010, l'incidence est revenue à un même niveau qu'en 2006. Soit 80 à 100 par an."

De la prévention
Plutôt que d'interdire les trotteurs, l'urgentiste propose d'améliorer la prévention et de sensibiliser les femmes enceintes. Une préconisation qui pourrait d'ailleurs selon elle, concerner l'ensemble des facteurs de risques d'accidents domestiques (chutes, brûlures, intoxications...). Mais si vous tenez vraiment à ce que votre petit dernier profite de son trotteur, fixez-vous des règles strictes : pas plus de 30 minutes par jour (notamment pour préserver ses hanches), sur une surface plane, à distance de substances ou d'objets dangereux, d'escaliers, de portes de four, d'inserts ou de cheminées. Et toujours sous votre surveillance ou celle d'un autre adulte.

Source : Interview du Dr Isabelle Claudet, 29 avril 2014. Pédiatrie pratique n°257, avril 2014. Archives de pédiatrie 13 (2006).

(Destination santé ©)

>

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER