Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Résistances bactériennes : l'alerte de l'OMS

Actualités santé

Résistances bactériennes : l'alerte de l'OMS

[ Publié le 5 mai 2014 ]

Les résistances aux antibiotiques s'étendent dangereusement à travers le monde. Pour l'Organisation mondiale de la santé, ce phénomène constitue une grave menace pour la santé publique.

img-actu-2014-mai-bacteries

Pourra-t-on encore traiter demain des infections que l'on combat facilement aujourd'hui avec des antibiotiques ? Dans un rapport publié ce mercredi sur le sujet, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se montre très pessimiste.

Certains traitements ne fonctionnent plus
Dans son premier rapport portant sur la résistance aux antimicrobiens, l'OMS révèle que "cette grave menace n'est plus une prévision". De nombreuses bactéries, efficacement combattues jusqu'à présent par des antibiotiques, y sont devenues résistantes. Des traitements de dernier recours ne fonctionnent plus. Résultat, les taux de mortalité dus à ces microbes augmentent dans certains pays. A tel point que les médecins se retrouvent impuissants face à de plus en plus d'infections.
Illustration avec la bactérie Klebsiella pneumoniae (photo ci-contre), une cause majeure d'infections nosocomiales comme la pneumonie ou les septicémies. Cette bactérie a développé une résistance aux carbapénèmes, la famille d'antibiotiques utilisée pour la combattre. Résultat, ces derniers sont inefficaces chez plus de la moitié des patients traités pour ce type d'infections. Les auteurs du rapport mettent aussi en avant les résistances aux fluoroquinolones, utilisées très largement contre les infections des voies urinaires dues à Escherichia coli.

Vers une ère post-antibiotiques
Céphalosporines, méticilline... La liste des antibiotiques pour lesquels les microbes ont développé des résistances est longue. Exposés à des bactéries comme Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), "les patients sont malades plus longtemps et le risque de décès augmente", poursuit l'OMS. "A moins que les nombreux acteurs concernés agissent d'urgence, de manière coordonnée, le monde s'achemine vers une ère post-antibiotiques", estime le Dr Keiji Fukuda, sous-directeur général de l'OMS pour la sécurité sanitaire. "Des infections courantes et des blessures mineures qui ont été soignées depuis des décennies pourraient [alors] à nouveau tuer", indique-t-il. Ce constat concerne les 114 pays analysés par ce rapport. Dans certaines régions du monde, le traitement par les antibiotiques classiques est devenu inefficace. En Afrique, jusqu'à 80 % des infections à staphylocoque doré se sont ainsi avérées résistantes à la méthicilline.

Des mesures urgentes
Pour lutter contre cette évolution dangereuse, l'OMS rappelle quelques recommandations :
- Utilisez les antibiotiques uniquement lorsqu'ils vous sont prescrits par un médecin.
- Terminez toujours le traitement conformément à l'ordonnance, même si vous vous sentez mieux.
- Ne partagez jamais des antibiotiques avec d'autres personnes et n'utilisez jamais les médicaments restants d'une ordonnance précédente.

Source : OMS, 30 avril 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER