Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Les Européens boivent un peu moins d'alcool

Actualités santé

Les Européens boivent un peu moins d'alcool

[ Publié le 13 mai 2014 ]

La consommation de boissons alcoolisées est très élevée en Europe. L'Organisation mondiale de la santé a toutefois enregistré une légère baisse ces dernières années.

img-actu-2014-mai-alcool

La consommation d'alcool dans les 53 pays de la région Europe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reste la plus élevée au monde. C'est le constat du dernier rapport de l'OMS sur le sujet. Toutefois, une baisse est observée depuis une dizaine d'années. Un résultat obtenu grâce à la mise en place de politiques restrictives décidées par les gouvernements.

Russie et Europe de l'Est
"La consommation annuelle d'alcool pur par personne dans la région Europe s'élève à 10,9 litres entre 2008 et 2010", ont observé les auteurs du rapport. Ce qui représente une baisse de 10 % par rapport aux années 2003-2005. A cette période, elle était de 12,2 litres. Malgré cette réduction significative, la consommation de boissons alcooliques y reste la plus élevée dans le monde. La Fédération de Russie et les pays d'Europe orientale représentant une part importante de cette consommation. Dans le monde, une personne consomme en moyenne 6,2 litres d'alcool pur par an. Mais comme seulement 38,3 % de la population mondiale boit... cela signifie que ceux qui le font consomment une moyenne de 17 litres chaque année.

Alcool et maladies chroniques
"L'alcool reste un grand pourvoyeur de maladies et de décès, rappelle l'OMS. Il est d'ailleurs souvent associé aux cancers, aux maladies cardiovasculaires et à l'obésité." Ainsi, 3,3 millions de décès étaient attribuables à l'alcool en 2012. En cause tout particulièrement sa consommation excessive. La façon de boire est presque aussi importante que la quantité absorbée. Le binge drinking (consommation d'au moins 60 g d'alcool en une même occasion, soit six verres) est particulièrement dangereux pour la santé. Dans la région, 31,8 % des hommes et 12,6 % des femmes indiquent avoir bu ainsi au cours du dernier mois.

Des décisions politiques efficaces
Taxer les boissons alcoolisées, interdire la publicité... La baisse de la consommation a été obtenue grâce à une volonté politique dans de nombreux pays. Le rapport de l'OMS fait ainsi le point sur le nombre d'Etats ayant choisi de mettre en place des mesures efficaces pour faire baisser la consommation de boissons alcoolisées dans la région. "Le nombre d'Etats ayant interdit la vente de ces boissons aux mineurs de 18 ans est passé de 31 à 43", soulignent-ils par exemple. En outre, de plus en plus de pays ont choisi de placer une limite à la concentration d'alcool autorisé dans le sang des conducteurs. Ainsi, 51 pays - contre 42 avant 2005 - ont décidé d'établir la limite à 0,5 g/litre.

Source : OMS, 12 mai 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction alcool

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER