Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dosettes de lessive : l'alerte des pédiatres

Actualités santé

Dosettes de lessive : l'alerte des pédiatres

[ Publié le 5 mai 2014 ]

Les dosettes de lessive liquide inquiètent les pédiatres. Ressemblant à des jouets, elles seraient particulièrement dangereuses pour les enfants en bas âge.

img-actu-2014-mai-bebe

Les dosettes de lessive liquide concentrée sont dans le collimateur des pédiatres urgentistes et des centres anti-poisons de nombreux pays. Y compris la France où un nourrisson de 14 mois a été brûlé au second degré. Souvent très colorés, ces produits attirent particulièrement les jeunes enfants. Les accidents, suite notamment à des ingestions ou à des projections, seraient en hausse.

Les moins de 5 ans à risque
Les premières alertes ont été données par les centres anti-poisons britanniques. Depuis début 2012, ils ont publié plusieurs études sur les dangers de ces produits. Les accidents concernaient en majorité des enfants de moins de 5 ans qui avaient le plus souvent porté une dosette liquide à la bouche. Puis avalé la substance qu'elle renferme.

Lessive et brûlure au second degré
En septembre 2012, des auteurs britanniques ont publié une étude centrée sur 647 cas pris en charge dans les différents centres anti-poisons du pays. Et cela entre le 1er mars 2008 et le 30 avril 2009. Huit fois sur dix, l'enfant avait avalé du produit. Des contacts avec les yeux sont aussi rapportés dans plus de 9 % des cas. Avec des conséquences potentiellement sévères : nausées, vomissements mais aussi détresses respiratoires et brûlures. Que ce soit au niveau de la bouche, du tube digestif ou de la peau. En France, le Dr Isabelle Claudet et son équipe des urgences pédiatriques du CHU de Toulouse rapportent un cas de brûlure au second degré chez un nourrisson de 14 mois. Dans un article à paraître dans la revue Les Archives de pédiatrie, elle décrit que "ses parents l'ont retrouvé jouant avec une dosette liquide. Du produit s'était déposé sur ses mains et ses bras mais pas sur son visage. Il en avait aussi un peu sur son pyjama, au niveau de la cuisse gauche." Les parents lui ont alors lavé les mains. Mais persuadés que la substance n'était pas dangereuse, ils ont couché le bébé sans changer ses habits qui, en plus, sentaient plutôt bon. Le lendemain matin, la maman a découvert une lésion importante au niveau de l'intérieur de la cuisse. L'enfant souffrait d'une brûlure au second degré, provoquée par une exposition prolongée à la lessive.

Des projections dramatiques
Les accidents domestiques en lien avec l'ingestion de lessive ne sont pas nouveaux. En revanche, les effets secondaires eux, apparaissent particulièrement inquiétants. Détresse respiratoire, brûlures... "Nous ne rencontrons pas aussi fréquemment ce niveau de gravité de lésions avec les lessives traditionnelles", poursuit le Dr Claudet. La concentration des produits est-elle en cause ? Pour la pédiatre, le principal danger vient aussi du fait que le liquide est sous pression. Dès que le sachet est déchiré, il y a une projection. Que ce soit directement au fond du larynx ou vers les yeux...

Un décès en Floride
Un nourrisson de 7 mois est d'ailleurs décédé en août dernier en Floride après avoir avalé une dosette. "Aux Etats-Unis, ces produits sont arrivés plus tardivement que chez nous, enchaîne le Dr Claudet. Depuis quelques mois, les publications relatives à des accidents se multiplient."
L'occasion de rappeler quelques conseils de bon sens : si vous avez des enfants en bas âge ou si vous en recevez de temps en temps, mettez ces dosettes hors de portée d'un petit. En hauteur, dans un placard fermé à clé. De leur côté, les fabricants ont aussi été sollicités pour rendre ces produits moins attractifs. Afin qu'ils ne ressemblent plus à des jouets colorés.

Sources : Interview du Dr Isabelle Claudet, 2 mai 2014. Clinical Toxicology (2014), Early Online :1-2 - Clin Toxicol (Phila). 2012 Sep. Epub 2012 Jul 27.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER