Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Les agressions contre les médecins en forte hausse

Actualités santé

Les agressions contre les médecins en forte hausse

[ Publié le 3 avril 2014 ]

Agressions verbales, physiques, vols... Les derniers chiffres montrent que les médecins sont de plus en plus confrontés aux violences.

Les résultats de l'Observatoire de la sécurité des médecins 2013 montrent une nette augmentation du nombre de violences à leur égard (925 en 2013 contre 798 en 2011). Soit une hausse de 16 %. C'est le chiffre le plus élevé depuis la mise en place de l'observatoire en 2003.

Médecins généralistes agressés
Les médecins généralistes restent les plus concernés par l'insécurité. Ils représentent 58 % des praticiens agressés. Viennent ensuite les ophtalmologistes, les psychiatres, les gynécologues et les pédiatres. La majorité des atteintes aux personnes prennent la forme d'agressions verbales ou de menaces (69 %). Dans 11 % des cas, il s'agit d'agressions physiques avec coups et blessures. Selon les données de l'Observatoire de la sécurité des médecins mis en place par le Conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom), les principaux facteurs déclenchant les incivilités et les violences sont identiques à ceux des années précédentes : délais de rendez-vous lointains, temps d'attente jugé excessif, refus de prescription. A noter que les incivilités en rapport avec l'acte médical sont en progression significative, passant de 66 % en 2012 à 69 % en 2013. Couteau, cutter, arme automatique, hache... Autant d'armes qui sont utilisées contre les médecins. Toutefois, cette catégorie d'agressions reste rare (4 %).

Certains départements sont plus touchés
Par ailleurs, les départements du Nord, de la Seine-Saint-Denis et de Paris enregistrent le nombre de déclarations le plus élevé. Globalement ce sont les médecins en milieu urbain qui sont les plus exposés aux violences. Malgré les appels du Cnom, le taux de plaintes déposées est très faible. Sur l'ensemble des incidents recensés en 2013, moins d'un tiers a été suivi d'un dépôt de plaintes et 14 % d'une main courante.

Source : Conseil national de l'Ordre national des médecins, 1er avril 2014.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Maltraitance , Violence

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés