Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La pollution à l'origine de 7 millions de décès par an

Actualités santé

La pollution à l'origine de 7 millions de décès par an

[ Publié le 26 mars 2014 ]

Responsable de diverses maladies cardiaques, la pollution causerait plusieurs millions de morts tous les ans à travers le monde. Les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé sur le sujet sont alarmants.

img-actu-mars-2014-pollution-deces

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2012, près de 7 millions de décès ont été dus à l'exposition à la pollution de l'air. "Ces chiffres représentent plus du double des estimations précédentes", indique l'OMS. Laquelle précise que 80 % des décès sont d'origine cardiovasculaire.

La pollution domestique est la plus meurtrière
Selon l'OMS, la pollution de l'air intérieur serait responsable de 4,3 millions de décès en 2012. Ces derniers surviennent dans les ménages cuisinant sur des réchauds à charbon, à bois ou à combustibles. Par ailleurs, 3,7 millions de décès sont attribuables à la pollution atmosphérique. Beaucoup de gens sont exposés à la fois à la pollution de l'air intérieur et de l'air extérieur.

Femmes et enfants en première ligne
Les pays à revenu faible ou intermédiaire d'Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental sont les plus touchés, avec un total de 3,3 millions de décès liés à la pollution intérieure. Et 2,6 millions pour la pollution extérieure. "Un air plus propre permet de prévenir des maladies non transmissibles et de réduire les risques chez les femmes et les groupes vulnérables, y compris les enfants et les personnes âgées", déclare le Dr Flavia Bustreo, sous-directeur général de l'OMS, chargé de la santé de la famille, de la femme et de l'enfant. "Les femmes et les enfants des pays à faible revenu paient un lourd tribut à la pollution de l'air intérieur. Ils passent plus de temps à la maison à respirer les fumées et la suie que dégagent les fourneaux à bois ou à charbon mal ventilés", ajoute-t-elle. Enfin selon les estimations de l'OMS, les décès provoqués par la pollution atmosphérique sont dans 80 % des cas d'origine cardiovasculaire. Plus d'un sur dix est en lien avec une bronchopneumopathie obstructive (BPCO), 6 % avec un cancer du poumon et 3 % avec une infection respiratoire infantile. Pour la pollution intérieure, les décès se répartissent de la manière suivante :
- Maladies cardiovasculaires, 60 %.
- BPCO, 22 %.
- Infections respiratoires infantiles, 12 %.
- Cancer du poumon, 6 %.

Source : OMS, 24 mars 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Pollution

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER