Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'érythème du nourrisson, fréquent et bénin

Actualités santé

L'érythème du nourrisson, fréquent et bénin

[ Publié le 19 mars 2014 ]

S'il peut être impressionnant, l'érythème du nourrisson n'est pas une affection grave. Il disparaît spontanément en quelques semaines.

img-actu-mars-2014-peau-nourrisson

Entre 4 et 7 nouveau-nés sur 10 souffre d'une éruption cutanée rougeâtre. Les spécialistes parlent d'"érythème toxique".  Celui-ci apparaît à la naissance, au moment où la peau du nourrisson entre en contact avec l'air ambiant. Un véritable choc ! Ces plaques et boutons rouges sont certes fréquents mais bénins comme nous le précise le Dr Patrice Plantin, dermatologue-vénérologue au centre hospitalier de Cournouaille (Quimper).

Des plaques ou boutons rouges
Les érythèmes toxiques (ET) appartiennent au groupe des pustules néonatales et infantiles. Observées au cours des premiers jours ou premiers mois de vie du nourrisson, ces légères inflammations se caractérisent par des plaques ou boutons rouges, parfois accompagnés de croûtes de pus (pustules).
"Les ET apparaissent brutalement sur le visage ou le corps entre la 24e et la 72e heure après la naissance, le plus souvent deux jours après l'accouchement", explique le Dr Patrice Plantin. Souvent impressionnantes, ces poussées évoluent toujours de manière bénigne. En 1 à 4 semaines, l'éruption disparaît spontanément en formant des petites croûtes.

La piste de l'allergie
Les origines de ce type de lésions (dermatoses transitoires) sont encore mal connues. Au même titre que les causes d'ailleurs. Elles conduisent à une réaction cutanée pendant l'accouchement. "Les antimicrobiens sur la peau du nouveau-né seraient d'autant plus sollicités que le travail aurait été long et le contact avec la flore vaginale prolongé", explique le médecin. Les allergies au lait ou à la lessive sont aussi évoquées. Mais aucune étude ne confirme ces hypothèses. Un conseil, si les plaques rouges ou les pustules ne disparaissent pas naturellement au bout d'un mois, parlez-en avec le pédiatre. Ou consultez un dermatologue, car il peut s'agir d'un eczéma.

Sources : Interview du Dr Patrice Plantin, dermatologue-vénérologue au centre hospitalier de Cournouaille (Quimper), le jeudi 13 mars 2014. Société française de dermatologie, 24 juillet 2009.
(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Erythème

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés