Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Infertilité féminine : la piste des petits gabarits à la naissance

Actualités santé

Infertilité féminine : la piste des petits gabarits à la naissance

[ Publié le 25 mars 2014 ]

Le poids des filles à la naissance pourrait être lié à leur future capacité à concevoir un enfant. C'est ce que montre une étude britannique, dont les résultats restent à confirmer.

img-actu-mars-2014-infertilite

Lumière sur les troubles de la fertilité ! Des chercheurs américains viennent de mettre le doigt sur l'une des origines de la stérilité. Hypothèse ? Des femmes de petit gabarit à la naissance auraient 2,5 fois plus de difficulté à devenir mère à l'âge adulte.

Remonter à l'origine des troubles de la fertilité
Après le mode de vie et la santé des femmes, des chercheurs britanniques sont remontés à des données bien plus anciennes pour mieux comprendre l'origine des troubles de la fertilité féminine : la taille et le poids à la naissance. "Les nourrissons de sexe féminin, de petite taille et/ou en deçà des courbes de poids, présentent 2,5 fois plus de risque de rencontrer des problèmes de fertilité à l'âge adulte", expliquent les auteurs de travaux publiés dans le British medical journal. Pour le prouver, l'équipe du Dr Josefin Vilström (université de Linköping, Suède) a suivi 1.206 filles nées à partir de 1973 en Suède. Puis les ont retrouvées à l'âge adulte. Elles ont été réparties dans deux groupes : les participantes fertiles d'une part, puis les femmes qui ne pouvaient pas avoir d'enfant d'autre part.

Poids plume et petite taille
Les causes de l'infertilité ont d'abord été diagnostiquées chez les deux membres du couple. Ainsi les 6 % de femmes nées prématurées connaissaient toutes des difficultés pour avoir un enfant. Une explication ? Dans le ventre de la mère, la formation des organes génitaux seraient directement touchée par cette croissance ralentie. Peut-on espérer un nouveau traitement stimulant la croissance du nourrisson ? Et ainsi apporter une nouvelle avancée pour l'assistance médicale à la procréation ? Patience, "c'est la première fois que des travaux de la sorte sont menés, cautionnent les chercheurs. Il faudra effectuer d'autres études pour confirmer cette incidence entre une légère prématurité du nourrisson et le risque d'infertilité à l'âge adulte."

Source : British medical journal, 10 mars 2014.

(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Désir d'enfant

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER