Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer colorectal : le dépistage organisé progresse lentement

Actualités santé

Cancer colorectal : le dépistage organisé progresse lentement

[ Publié le 6 mars 2014 ]

Plus le cancer colorectal est diagnostiqué tôt, plus il est simple à traiter. Les Français sont toutefois encore peu nombreux à participer au dépistage organisé de cette maladie.

img-actu-mars-2014-depistage-cancer

C'est parti pour Mars bleu ! Cette opération mise en place par le ministère en charge de la Santé vise à sensibiliser le grand public au dépistage organisé du cancer colorectal. Lequel peine à mobiliser les Français. Avec 42.000 nouveaux cas chaque année en France et plus de 17.500 décès, le cancer colorectal reste la 3e tumeur la plus fréquente et la deuxième la plus meurtrière.
Comme le rappelle le ministère, "ce cancer est de bon pronostic. Diagnostiqué à un stade précoce, il se guérit dans 90 % des cas. La lutte contre le cancer colorectal constitue une priorité du Plan cancer 2014-2019 et reste une enjeu de santé publique majeur pour lequel il est indispensable de continuer à se mobiliser".

Participation trop faible au dépistage
L'objectif de la campagne 2014 est de rappeler la gravité d'un cancer encore trop meurtrier et l'importance de sa détection précoce. Un programme national de dépistage est proposé depuis 2009 et concerne aujourd'hui 18 millions de personnes en France. Pourtant, si sa notoriété a progressé, la participation reste encore faible. Seules 31 % des Français concernés ont réalisé le test en 2012-2013, avec de fortes disparités selon l'âge, le sexe et les départements. Rappelons que la participation au dépistage doit au moins être de 50 % pour espérer une diminution de la mortalité de 15 % ! Autant dire que nous sommes encore loin du compte. Selon l'Institut national du cancer (Inca), "la grande majorité des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans, chez les hommes comme chez les femmes. C'est pourquoi le programme national de dépistage organisé du cancer colorectal s'adresse à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans et ne présentant pas de symptômes ou d'antécédents personnels ou familiaux particuliers."

Le dépistage en pratique
Vous avez entre 50 et 74 ans ? Vous recevrez tous les deux ans un courrier vous invitant à retirer un test de dépistage auprès de votre médecin traitant, à l'occasion d'une consultation. L'Assurance maladie explique ainsi que "le test est à réaliser chez vous, durant plusieurs jours". Il s'agit du test Hémoccult® qui recherche le sang occulte dans les selles. "En suivant le mode d'emploi détaillé, vous déposerez des fragments de vos selles sur différentes plaquettes. A l'aide d'une enveloppe T pré-affranchie, vous les adresserez à un laboratoire d'analyses agréé pour le dépistage organisé", détaille l'Assurance maladie. Les résultats vous seront adressés, ainsi qu'à votre médecin traitant, dans un délai de quinze jours.
Information d'importance, ce dépistage est gratuit ! Vous n'avez pas de frais à avancer. Pour davantage d'informations, consultez la page Internet de l'Inca entièrement consacrée au dépistage du cancer colorectal.

Source : Institut national du cancer, ministère des Affaires sociales et de la Santé, Institut de veille sanitaire, 26 février 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer colorectal

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER