Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bien manger pour éviter un accouchement prématuré

Actualités santé

Bien manger pour éviter un accouchement prématuré

[ Publié le 7 mars 2014 ]

Une alimentation riche en fruits et légumes durant la grossesse, diminuerait le risque d'accouchement prématuré. C'est ce que montre une étude scandinave de grande envergure.

img-actu-mars-2014-alimentation-grossesse

Pendant votre grossesse mesdames, privilégiez les fruits, les légumes, les céréales, les poissons... Selon une étude scandinave, la consommation de ces familles d'aliments éloignerait le risque de naissance prématurée. Et bien entendu, vous devrez boire de l'eau.

Le régime occidental est à éviter
Pendant vos 9 mois de grossesse, votre alimentation devra être à la fois diversifiée, équilibrée et suffisante pour assurer la croissance du foetus. Et à en croire les résultats d'une vaste étude norvégienne, vous devrez mettre de côté le régime à l'occidental. Lequel se caractérise par la consommation de pain blanc, de viandes transformés, de produits trop salés et de desserts. Des équipes suédoises, islandaises et norvégiennes ont travaillé à partir d'une cohorte de 66.000 femmes enceintes de leur premier enfant, non diabétiques. Elles ont répondu à un questionnaire portant sur leur alimentation. En fonction des réponses, les scientifiques ont isolé trois régimes alimentaires :
- "Le prudent" contient des fruits, des légumes, de l'huile d'olive, de l'eau, des céréales complètes, de la viande et de la volaille.
- "Le traditionnel" se compose de pommes de terre, de poissons, de sauce, de légumes cuisinés et de lait entier.
- "L'occidental" enfin regroupe des aliments salés, sucrés, du pain blanc, de la viande transformée et des produits dits de snack.

Une alimentation diversifiée
Les auteurs ont ainsi observé que les femmes suivant le premier régime alimentaire présentaient les risques les plus faibles de donner naissance à un enfant prématuré. Le niveau de risque s'est avéré un peu plus élevé parmi celles privilégiant une alimentation traditionnelle. Enfin les adeptes des menus trop salés, trop sucrés et trop gras n'étaient pas particulièrement exposées. Selon les scientifiques, "ces résultats indiquent qu'il est plus important d'augmenter la part des aliments figurant dans le régime "prudent" que de retirer de son alimentation tel ou tel aliment". D'où l'importance de miser sur une alimentation diversifiée...

Source : British medical journal, 4 mars 2014.

(Destination santé ©)

>

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER