Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Greffes d'organes : le nombre de donneurs vivants progresse

Actualités santé

Greffes d'organes : le nombre de donneurs vivants progresse

[ Publié le 12 février 2014 ]

Le nombre de greffes a progressé en 2013, notamment grâce à celles pratiquées à partir de donneurs vivants. Cette technique reste toutefois insuffisamment développée.

img-actu-fevrier-greffes-organes-donneurs-vivants-progresse-psm

L'activité de greffe d'organes à partir de donneurs vivants connaît une forte augmentation en 2013 avec 414 greffes contre 366 en 2012 (soit +13,1 %). Selon l'Agence de la biomédecine, plus de 5.000 greffes ont été réalisées l'an passé, alors que 19.000 patients étaient sur liste d'attente.

Un type de greffe méconnu
"En 2013, les résultats préliminaires de l'activité de greffe d'organes en France s'élèvent au total à 5.115 greffes", précise l'Agence. "C'est une progression de 1,8 % par rapport à 2012. Cette augmentation s'explique par les 401 greffes de rein à partir de donneurs vivants réalisées en 2013 contre 357 en 2012. A noter que les 13 autres greffes ont concerné le foie", indique-t-elle.
En octobre 2013, l'Agence de la biomédecine précisait que "la greffe de rein à partir de donneur vivant reste insuffisamment pratiquée. Elle demeure une solution trop peu proposée par certaines équipes et parfois ignorées des patients ou de leurs proches. Or lorsqu'elle est possible, la greffe de rein avec donneur vivant représente le meilleur traitement de l'insuffisance rénale terminale." Voilà donc un premier pas encourageant qui s'inscrit dans la lignée du plan greffe 2012-2016, dont l'un des objectifs est justement de favoriser le développement des greffes à partir de donneur vivant.

De nombreux malades en attente d'une greffe
Ces résultats apparaissent comme porteurs d'espoirs pour les malades qui, chaque année, sont toujours plus nombreux sur la liste nationale d'attente. Il faut en effet rappeler que la greffe d'organes peut sauver des vies ou améliorer considérablement la vie des malades. Ils témoignent surtout du décalage persistant entre le nombre de patients en attente et le nombre de greffes effectivement réalisées. En 2013, en effet, près de 19.000 malades ont eu besoin d'une greffe d'organes.

Source : Agence de la biomédecine, 7 février 2014.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER