Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancers : la prévention pour enrayer le phénomène

Actualités santé

Cancers : la prévention pour enrayer le phénomène

[ Publié le 6 février 2014 ]

Un rapport de grande envergure sur le cancer tire la sonnette d'alarme quant à la progression de la maladie à travers le monde. Ses auteurs préconisent des efforts de prévention.

img-actu-fevrier-cancer-prevention-enrayer-phenomene-psm

Chaque année, près de 14 millions de cas de cancers sont diagnostiqués dans le monde. Au total, la maladie est à l'origine de 8,2 millions de décès ! Soit 15 à chaque minute... Ces chiffres rendus publics ce mardi matin émanent du dernier rapport du Centre international de recherche sur le cancer (Circ). Un travail colossal qui a rassemblé plus de 250 chercheurs dans 40 pays. Les auteurs s'inquiètent des proportions que prend ce fardeau et appellent à la mise en place urgente de mesures de prévention.

Les cancers les plus répandus
En 2012, le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent dans le monde. Il représente à lui seul 13 % du total des cancers, soit 1,8 million de cas. Viennent ensuite les tumeurs au sein (1,7 million de cas) et au côlon (1,4 million de cas). Concernant la mortalité, le cancer du poumon tue chaque année 1,6 million de patients, celui du foie, 0,8 million et de l'estomac (0,7 million).
"En raison de la croissance et du vieillissement des populations, les pays en développement sont affectés de manière disproportionnée par l'augmentation du nombre de cancers", indiquent les auteurs du rapport. Plus de 60 % du nombre total des cas surviennent en Afrique, en Asie et en Amérique centrale et du Sud. Plus de 70 % des décès liés aux tumeurs surviennent dans ces régions. Ce chiffre s'explique en partie par l'absence de système de détection précoce et d'accès aux traitements.

Agir sur la prévention
Les pays en développement sont aussi victimes des conséquences liées au mode de vie à l'occidentale : tabac, sédentarité, surpoids/obésité. Lesquels constituent des facteurs de risque de cancer du poumon, du côlon et du sein. Dans le même temps, ces régions souffrent toujours des cancers d'origine infectieuse. L'Afrique subsaharienne présente par exemple l'incidence du cancer du col de l'utérus la plus élevée au monde. Sans oublier les tumeurs hépatiques... "En dépit de progrès prometteurs, ce rapport montre que nous ne pouvons régler le problème du cancer grâce aux seuls traitements", déclare le Dr Christopher Wild, directeur du Circ. "Une plus grande mobilisation pour la prévention et la détection précoce est maintenant nécessaire pour compléter les traitements et faire face à l'augmentation alarmante du cancer au niveau mondial", ajoute-t-il. Il est en effet essentiel de promouvoir les mesures visant à développer l'activité physique, à bannir le tabac et à privilégier une alimentation saine. Les auteurs estiment tout aussi important de développer des campagnes de vaccination contre le virus de l'hépatite B et les papillomavirus humains. Notamment dans les pays en voie de développement.

Source : Circ, Organisation mondiale de la santé, 4 février 2014.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR