Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Asthme : attention aux hormones féminines !

Actualités santé

Asthme : attention aux hormones féminines !

[ Publié le 3 février 2014 ]

A cause de leurs hormones, les femmes sont davantage exposées à l'asthme sévère. Des premières règles à la ménopause, les asthmatiques nécessitent un suivi particulier de leur gynécologue et de leur pneumologue, notamment au moment de leur grossesse. Le Dr Anne Prud'Homme, pneumologue à Tarbes, fait le point.

img-actu-jfevrier-asthme-attention-hormones-feminines-psm

 Avant l'adolescence, l'asthme concerne davantage les garçons (deux tiers des patients) que les filles (un tiers). A l'âge adulte, la maladie devient plus fréquente chez la femme. Mais également plus sévère.

Les hormones féminines en cause
"Les hormones féminines agissent sur l'hyperactivité bronchique, explique le Dr Anne Prud'Homme, pneumologue à Tarbes. Par exemple avant les menstruations, entre 20% et 40% des femmes asthmatiques souffrent d'une exacerbation de leur maladie. Or, bien souvent, elles ont du mal à l'identifier parmi l'ensemble des troubles menstruels. C'est pourquoi il est important que pneumologue et gynécologue interrogent précisément leurs patientes pour ensuite leur proposer d'adapter les traitements avant et après les règles".

Grossesse : une surveillance étroite s'impose
Par ailleurs, 30% des femmes voient leur asthme s'aggraver pendant la grossesse. "Il est nécessaire d'identifier au mieux ce risque afin de mettre en place très tôt des mesures préventives", poursuit le Dr Prud'Homme. L'objectif est de maîtriser la maladie. Or certaines femmes, qui craignent pour la santé de leur futur enfant, sont tentées de cesser de prendre leurs médicaments, ce qu'elles ne doivent absolument pas faire ! Au cours de la grossesse, "une femme asthmatique devrait être suivie à la fois par son médecin traitant, son gynécologue et son pneumologue. Mais il n'y a pas assez de coordination entre ces professionnels", déplore la pneumologue.

Ménopause : une période critique
Autre moment crucial de la prise en charge de l'asthme : la ménopause. "Pendant cette période, certaines femmes qui n'ont jamais souffert de la maladie peuvent la développer. D'autres, asthmatiques, voient leurs symptômes et le nombre de crises augmenter", souligne le Dr Prud'homme. Là encore, gynécologue et pneumologue doivent suivre attentivement leur patiente afin de leur proposer le traitement le mieux adapté.

Sources : Interview du Dr Anne Prud'Homme, 1er février 2014. 18e Congrès de Pneumologie de langue française, Marseille, du 31 janvier au 2 février 2014.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Asthme , Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER