Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le lien entre la narcolepsie et le vaccin contre la grippe mis au jour

Actualités santé

Le lien entre la narcolepsie et le vaccin contre la grippe mis au jour

[ Publié le 2 janvier 2014 ]

Des scientifiques ont découvert un mécanisme pouvant expliquer le lien entre la narcolepsie, un trouble du sommeil, et le vaccin contre la grippe.

img-actu-sante-narcolepsie-vaccin-grippe-020114-psm

La narcolepsie est-elle une maladie auto-immune, c'est-à-dire caractérisée par une agression de l'organisme par son propre système immunitaire ? Pour en avoir le coeur net, des chercheurs américains sont revenus sur les liens supposés entre la vaccination contre la grippe A/H1N1 et l'apparition de cette maladie.

Une somnolence anormale
En juillet 2013, une étude française réalisée par le Pr Yves Dauvilliers et son équipe du CHU de Montpellier montrait pour la première fois une relation entre la vaccination contre la grippe A/H1N1 et l'apparition de quelques cas de narcolepsie en France. Cette publication était alors venue confirmer les résultats de travaux réalisés en Scandinavie en 2010. La narcolepsie est caractérisée par une somnolence anormale dans la journée. Elle est fréquemment associée à une cataplexie, autrement dit une perte soudaine de tonus musculaire. Environ 30.000 patients seraient concernés en France.

Une réaction immunitaire disproportionnée
Les causes ne sont pas clairement identifiées. Certaines études ont bien montré qu'elle était due à une perte de cellules au niveau du cerveau qui produisent un neuropeptide stimulant l'éveil, l'hypocrétine. Dans la revue Science, le Dr Alberto Herrà-Arita et ses collègues de Stanford (Palo Alto, Californie) montrent que les patients atteints de narcolepsie présentaient des "lymphocytes T anormaux". Et surtout que ces globules blancs au rôle fondamental dans la réponse immunitaire "réagissaient à l'hypocrétine". C'est ainsi qu'ils ont découvert que le Pandemrix®, le vaccin anti H1N1 mis en cause dans les études contenait un fragment d'une protéine grippale proche de l'hypocrétine. Et qui entraînerait alors une réaction anormale des lymphocytes T. A noter que les auteurs de ce travail - financé par le laboratoire GlaxoSmithKline, fabricant du Pandemrix® - n'écartent pas d'autres raisons à l'apparition de ces cas de narcolepsie post-vaccination, comme des prédispositions génétiques.

Sources : Science translationnal medicine, 18 décembre 2013. Brain 2013.

(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER