Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cryptorchidie : une malformation des testicules courante

Actualités santé

Cryptorchidie : une malformation des testicules courante

[ Publié le 20 janvier 2014 ]

La cryptorchidie est une anomalie testiculaire concernant un nombre croissant de nourrissons. Différents traitements existent pour la faire disparaître.

img-actu-janvier-2014-cryptorchidie

La cryptorchidie se caractérise par l'arrêt de la migration du testicule lors de sa descente entre la région lombaire où il se forme et son emplacement naturel dans le scrotum. Cette malformation congénitale concernerait entre 1 % à 7 % des nourrissons nés à terme mais 20 % à 30 % des prématurés.

Une anomalie de la migration testiculaire
Signifiant "testicule caché" en grec, la cryptorchidie correspond à une anomalie de la migration testiculaire. Le diagnostic est essentiellement clinique. Il n'est pas rare en effet qu'une bourse d'apparence normale ne contienne pas de testicule. Si l'étiologie de la maladie reste inconnue, l'Institut de veille sanitaire (InVS) explique que "plusieurs études indiquent une tendance récente à l'augmentation de la prévalence de la cryptorchidie, suggérant que le style de vie ainsi que des facteurs environnementaux pourraient être impliqués." Chez deux tiers des garçons concernés, le testicule descend spontanément vers 3 ou 4 mois. Si ce n'est pas le cas, un traitement hormonal peut être envisagé afin de déclencher cette descente. Enfin, une intervention chirurgicale permet la fixation du testicule à l'intérieur du scrotum. Une opération appelée orchidopexie.

Conséquences de la cryptorchidie
En cas d'échec thérapeutique, les conséquences ou les complications de la non-descente des testicules sont de deux types. La première se traduit par une diminution de la spermatogenèse, c'est-à-dire de la production de spermatozoïdes. Sur le long terme, cela peut entraîner une infertilité ou une baisse de la fertilité. Par ailleurs, le risque de survenue d'un cancer du testicule s'en trouve augmenté.

Sources : InVS. Le manuel Merck, quatrième édition, consultée le 5 août 2013.

(Destination santé ©)

>

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR