Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer colorectal : de nouvelles options pour les patients

Actualités santé

Cancer colorectal : de nouvelles options pour les patients

[ Publié le 2 janvier 2014 ]

De nouveaux traitements permettent de prolonger la vie des personnes atteintes du cancer colorectal.

img-actu-sante-cancer-colorectal-psm

Avec chaque année, 45.000 nouveaux cas et 17.500 décès, le cancer colorectal figure au troisième rang des cancers les plus fréquents en France, juste après ceux de la prostate et du sein. Ces dernières années, des progrès au niveau thérapeutique ont été réalisés contre cette tumeur. Notamment chez les patients chez lesquels les options étaient quasiment inexistantes.

Viande rouge et cancer colorectal
Nos modes de vie modernes expliquent en grande partie l'incidence du cancer colorectal. En effet de nombreux facteurs de risque sont maîtrisables. C'est le cas de la sédentarité, du tabagisme, d'une consommation excessive d'alcool ou d'un excès pondéral. Par exemple, les régimes riches en viandes rouges peuvent multiplier par trois le risque de cancer colorectal. A l'inverse, une alimentation abondante en fruits, légumes et céréales complètes peut constituer une barrière contre cette tumeur.

Symptômes du cancer du côlon
Douleurs abdominales, anales, selles très foncées, diarrhée ou constipation inexpliquée, anémie, baisse d'appétit, perte de poids, jaunisse... Autant de symptômes qui peuvent faire suspecter un cancer colorectal. En effet, il est primordial de détecter précocement la tumeur. Plus de 95 % des patients qui ont bénéficié d'un diagnostic précoce de la maladie sont en vie, 5 ans plus tard, contre seulement 7 % de ceux pour lesquels le cancer était diagnostiqué à un stade avancé. Près de 95 % des cancers colorectaux surviennent après l'âge de 50 ans. C'est pourquoi en France, le programme de dépistage organisé du cancer colorectal est proposé dans la tranche d'âge des 50-74 ans. Selon l'Institut national du cancer (InCA), "le dépistage repose sur la réalisation d'un test de recherche de sang dans les selles. Il est proposé tous les deux ans aux hommes et aux femmes âgés de 50 à 74 ans sans symptômes apparent ni histoire familiale particulière pour cette maladie."

Des traitements ciblés disponibles
Pour les stades précoces de la maladie, le traitement repose sur la chirurgie et plus précisément sur l'ablation de la partie malade du côlon. Dans certains cas, elle ne suffit pas à prévenir la progression du cancer colorectal. D'autres traitements comme la chimiothérapie et des thérapies ciblées sont alors proposés. Ces dernières années, l'évolution des protocoles de chimiothérapie cytotoxique, et l'arrivée des thérapies ciblées ont amélioré le pronostic du cancer colorectal métastatique. Néanmoins, une résistance à ces derniers s'installe à plus ou moins brève échéance. Dans ces conditions, la recherche d'alternatives après échec des traitements habituels s'avère nécessaire.

Sources : InCA, Ligue nationale contre le cancer, sites consultés le 13 novembre 2013.

(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Cancer colorectal

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER