Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Après un cancer, le difficile retour au travail

Actualités santé

Après un cancer, le difficile retour au travail

[ Publié le 27 janvier 2014 ]

La moitié des Français touchés par un cancer et qui souhaitent reprendre le travail rencontrent des difficultés. Durant cette période délicate, un accompagnement spécifique est conseillé.

img-actu-janvier-2014-cancer-travail

Environ 100.000 Français actifs sont chaque année touchés par un cancer. Une fois guéris ou en rémission, huit sur dix retrouvent le chemin du travail. Toutefois, ce retour à la vie normale n'est pas toujours aisé. Selon une étude de l'Institut Curie, la moitié d'entre eux rencontrent des difficultés lors de leur réinsertion professionnelle.

Un accompagnement sur mesure
Le 3e plan cancer 2014-2018, qui sera présenté le 4 février prochain, devrait mettre au coeur des enjeux la réinsertion professionnelle pour les malades du cancer, guéris ou en rémission. Pour que cette transition se passe au mieux, tous les patients devraient être accompagnés. Pour soutenir cette idée, l'Institut Curie a élaboré un livret et un dispositif d'accompagnement sur mesure pour les patients. Il comprend des entretiens psychosociaux permettant un repérage des problèmes. De plus, un coach professionnel leur propose des entretiens individuels ou des ateliers pour anticiper les difficultés qu'ils seront amenés à rencontrer lors de leur retour au travail. Mais tous les patients n'ont pas accès à ces dispositifs en France.

Pas assez préparés ou mal accueillis
Deux risques majeurs existent, pour le Dr Laure Copel, cancérologue au sein du département interdisciplinaire des soins de support à l'Institut Curie. Le premier consiste à retrouver une vie active sans y être suffisamment préparé. Ainsi "l'ancien patient peut retourner au travail sans se rendre compte qu'il garde encore des stigmates de la maladie, avec notamment une fatigabilité intense", explique-t-elle. L'autre risque à l'inverse est d'être mal accueilli. Certains patients "se sont bien préparés mais arrivent dans une entreprise, qui elle, ne l'est pas. Le sentiment d'inutilité ou de mise à l'écart peut également engendrer des dégâts psychiques considérables", ajoute-t-elle. Or, "le retour au travail est un élément essentiel de la phase de reconstruction du patient", poursuit Laure Copel. Cette étape, si elle ne se déroule pas dans les meilleures conditions, peut compromettre la réinsertion professionnelle sur le long terme. La mise en place d'actions coordonnées avec les différents acteurs permettrait aux 100.000 Français retournant au travail après un cancer chaque année, de le faire dans un cadre favorable.

Source : Institut Curie, 15 janvier 2014.

(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR