Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Après les fêtes, les dons de sang manquent

Actualités santé

Après les fêtes, les dons de sang manquent

[ Publié le 14 janvier 2014 ]

L’Etablissement français du sang appelle au don en ce début d'année. Durant cette période, les donneurs sont moins nombreux et les stocks de sang ne sont pas assez élevés.

img-actu-janvier-2014-don-sang

"Pour bien débuter l'année, restons mobilisés !" L'Etablissement français du sang (EFS) rappelle qu'au rayon des bonnes résolutions, le don du sang doit tenir une place de choix. Vous ne savez pas comment cela fonctionne ? Voici la réponse.

Des stocks de sang qui diminuent
Chaque année en France, 500.000 patients bénéficient d'une transfusion sanguine. Chaque jour, 10.000 dons du sang sont nécessaires pour traiter les malades, dans la mesure où il n'existe aucun traitement ni médicament de synthèse substituable aux produits sanguins. Malheureusement, chaque début d'année subit les conséquences de la période qui la précède, celle des fêtes. Entre les sorties, les épidémies de grippe et de gastroentérite, les intempéries, les motivations au don s'émoussent. Et les stocks de sang en pâtissent.

Un entretien confidentiel
Alors, comment donner ? Très concrètement, avant de donner, vous devez trouver un lieu de collecte. Pour ce faire, rendez-vous sur Dondusang.net. S'il s'agit de votre premier don, apportez un document attestant votre identité. Vous serez alors accueilli par une personne de l'EFS qui vous fera remplir un questionnaire pré-don. Un médecin vous recevra et vérifiera que vous êtes apte à donner. Cet entretien sera confidentiel et couvert par le secret médical.

Le don en lui-même
Allongé sur un lit, un(e) infirmier(e) prélèvera votre sang. Voilà qui durera environ 10 minutes pour un don de sang total, le plus courant. Ensuite, afin de récupérer, vous restaurer et vous hydrater, une collation vous sera offerte. Sachez enfin que le don s'effectue autour de quatre grands principes :
- L'anonymat : l'identité du donneur et celle du receveur ne sont connues que de l'EFS.
- Le bénévolat : le don ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit.
- Le volontariat : acte libre et consenti, le don n'est soumis à aucune contrainte.
- La gratuité : le sang et les produits sanguins ne sont pas sources de profit.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur Dondusang.net.

Source : Etablissement français du sang, consulté le 10 janvier 2014.

(Destination santé ©)

>

Mot-clef : Hémopathie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER