Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Hypertension : suivre son traitement, même sans symptômes visibles

Actualités santé

Hypertension : suivre son traitement, même sans symptômes visibles

[ Publié le 19 décembre 2013 ]

L'hypertension artérielle est un facteur de risque d'accident cardiovasculaire. C'est pourquoi cette maladie chronique discrète, doit être diagnostiquée et traitée.

img-actu-dechypertension

HTA, trois lettres pour désigner un serial killer silencieux. L'hypertension artérielle en effet ne prévient pas. Cette maladie chronique touche près de 12 millions de Français, dont le quart ne serait toujours pas diagnostiqué. A l'occasion de la journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle (HTA) du 17 décembre, retour sur une pathologie sournoise et parfois ignorée des patients.

Symptômes de l'hypertension artérielle
On parle d'HTA lorsque la tension artérielle systolique est supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou que la tension artérielle diastolique est supérieure ou égale à 90 mmHg. Elle se manifeste par divers symptômes : maux de tête, essoufflement, étourdissement, douleur thoracique, palpitations cardiaques et saignements de nez. Toutefois, et c'est là que l'HTA fait preuve de son vice, la plupart des patients ne ressentent aucun symptôme.

Des causes mal connues
Il est en fait très difficile d'identifier le(s) responsable(s) de l'hypertension. Certains facteurs peuvent néanmoins favoriser son apparition :
- L'hygiène de vie (une alimentation riche en sel, et pauvre en fruits et légumes, une consommation trop importante d'alcool, une activité physique insuffisante, le surpoids ou l'obésité, le tabac).
- L'âge avançant.
- L'origine ethnique : les Antillais et les originaires du sud de l'Asie sont plus susceptibles de développer une HTA.
- Les antécédents familiaux.

L'importance du traitement
Près d'un tiers de la population française âgée de plus de 35 ans est traitée par un médicament antihypertenseur. Pour autant, seuls 54 % suivraient parfaitement leur traitement. En cause ? Le caractère asymptomatique (non visible) de la maladie. C'est pourquoi le Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle et la Fondation de recherche sur l'hypertension artérielle lancent la campagne "Hypertendus : prenez vos consultations en main !" Objectif : mieux faire prendre conscience de l'importance d'une bonne observance (bien suivre son traitement). Ainsi est-il primordial de :
- Comprendre les risques : un hypertendu non traité est davantage à risque d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral (AVC).
- Traiter votre HTA : un traitement efficace (souvent par antihypertenseur) réduit nettement les risques d'accident cardiovasculaire.
- Toujours prendre vos médicaments pour la tension : car s'il n'est pas possible de guérir l'HTA, on peut faire baisser temporairement les chiffres tensionnels.
- Les prendre à heure fixe pour éviter une baisse du taux du médicament dans le sang.
- Parler à votre médecin des éventuels effets secondaires.
- Adapter votre mode de vie. Mangez peu salé, faites régulièrement de l'exercice physique et arrêtez de fumer. Consulter régulièrement votre médecin traitant. Pour en savoir plus sur la journée nationale de lutte contre l'HTA, rendez-vous sur Comitehta.org.

Source : Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle, 12 décembre 2013.

(Destination santé ©)

>

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER