Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Supplémentation en vitamines : trop de bébés font des fausses-routes

Actualités santé

Supplémentation en vitamines : trop de bébés font des fausses-routes

[ Publié le 30 novembre 2013 ]

Les autorités sanitaires ont signalé des cas de fausses-routes avec certains médicaments destinés aux jeunes enfants. Ces incidents se produisent lorsque le produit passe dans les voies respiratoires au lieu du tube digestif.

img-actu-nov-bebe-vitamines

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) signale à nouveau des cas de malaises et de fausses-routes chez des bébés après ingestion d'Uvesterol D 1500UI/ml et Uvesterol vitaminé Adec. Il s'agit de médicaments indiqués pour prévenir et traiter les carences en vitamines chez le nourrisson et le jeune enfant.

De nouvelles formules pour éviter les risques
"En raison de signalements de malaises et de fausses-routes chez des nourrissons, en particulier chez des nouveau-nés prématurés et des nourrissons âgés de moins d'un mois, l'ANSM a demandé au laboratoire Crinex la mise en place de mesures de minimisation des risques", indique l'Agence. Ceci "afin de favoriser le bon usage de ces derniers". L'ANSM a ainsi demandé au laboratoire en question d'élaborer de nouvelles formulations galéniques. En attendant, elle émet des fiches conseils pour rappeler aux parents les règles à suivre pour limiter les risques d'accident.

Les précautions à prendre
A savoir, pour le nouveau-né à terme et le nourrisson :
- Toujours administrer le produit avant la tétée ou le biberon.
- Utiliser exclusivement la pipette doseuse pour administration orale fournie dans la boîte.
- Administrer la solution à l'enfant éveillé installé en position semi-assise.
- Placer la pipette contre l'intérieur de la joue. Laisser l'enfant téter et si ce dernier ne tète pas, appuyer très lentement sur le piston de la pipette (écoulement goutte à goutte).
- En cas de reflux gastro-oesophagien, de problèmes digestifs ou de troubles de la déglutition, ne pas administrer le médicament pur (diluer dans un peu d'eau ou de lait) et le placer dans une tétine.
- Ne pas allonger l'enfant immédiatement après l'administration.

Source : ANSM, 28 novembre 2013.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus