Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Prothèses PIP : déjà 12.600 retraits préventifs

Actualités santé

Prothèses PIP : déjà 12.600 retraits préventifs

[ Publié le 17 octobre 2013 ]

Les explantations préventives des prothèses mammaires défectueuses se poursuivent. Les autorités sanitaires enregistrent de nombreux dysfonctionnements.

img-actu-oct-pip-2013-psm

Entre 2001 et la fin du mois de septembre 2013, un total de 17.135 femmes a subi une explantation d'au moins une prothèse de la marque Poly implant protheses (PIP), en France. Selon le dernier bilan de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur ce sujet, sur 29.577 prothèses explantées, le taux d'effets indésirables constaté est de 16,3 %.

Découvertes de ruptures de prothèses
Sur les 17.135 femmes ayant subi une explantation d'une de leurs prothèses, 12.599 ont été opérées à titre préventif. Autrement dit, elles ne présentaient pas de signe d'alerte particulier. Dans environ 20 % des cas d'explantations préventives, "il y a eu découverte d'un dysfonctionnement de la prothèse (rupture, suintement...) et/ou d'un effet indésirable non détecté par les examens précédant cette intervention", indique l'ANSM.

Un quart des implants défaillants
Par ailleurs et toujours selon l'ANSM, 29.577 prothèses ont été explantées à la fin septembre 2013. Et un total de 7.999 dysfonctionnements pour 7.540 implants a été rapporté. Précision d'importance, une même prothèse peut cumuler plusieurs problèmes : ruptures du dispositif, fuites, retournements ou encore de changements de couleur. Le taux d'implants PIP défaillants, parmi ceux explantés, s'établit à ce jour à 25,4 %. Certaines femmes ont été victimes d'effets indésirables provoqués par leurs prothèses. Elles étaient 3.047 à la fin septembre 2013, et avaient subi 4.816 de ces réactions, principalement inflammatoires. Un total de 74 cas d'adénocarcinomes mammaires a été signalé à l'Agence, chez des femmes porteuses de prothèses en gel silicone PIP. Un cas de lymphome anaplasique à grandes cellules a également été enregistré en novembre 2011. C'est d'ailleurs son signalement qui a été à l'origine des recommandations d'explantation préventive. Aucun autre cas de ce type de cancer n'a été signalé à l'ANSM depuis lors.

Source : ANSM, 11 octobre 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer sein

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER