Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Pas de cigarette électronique en pharmacie

Actualités santé

Pas de cigarette électronique en pharmacie

[ Publié le 9 octobre 2013 ]

Le Parlement européen a décidé que la e-cigarette resterait en vente libre et qu'elle ne serait pas proposée en pharmacie.

img-actu-oct-cigarette-electronique-2013-psm

La cigarette électronique ne deviendra pas un médicament, pour le moment en tout cas. Ce mardi 8 octobre, le Parlement européen a rendu publiques ses décisions concernant la révision de la "directive tabac". Cigarette électronique, publicité, saveurs... Plusieurs mesures ont été annoncées afin de réduire la consommation, notamment celle des plus jeunes. Et enrayer un fléau qui tue chaque année 700.000 Européens, dont 73.000 Français.

Pas le statut de médicament
Le sort réservé à la cigarette électronique était particulièrement attendu. Résultat, ce produit restera en vente libre. L'e-cigarette ne sera donc pas disponible en pharmacie. "Tant qu'aucune étude clinique ne confirme l'innocuité de cette aide au sevrage, l'e-cigarette ne prendra pas le statut de médicament", a précisé Linda McAvan, rapporteur de la commission sur les produits du tabac. "Interdites à la vente aux mineurs, les cigarettes électroniques ne feront pas non plus l'objet de publicité. Nous demandons également plus de transparence sur la composition de ces produits pour que chaque utilisateur sache précisément ce qu'il inhale", a-t-elle poursuivi. Aujourd'hui personne ne peut présager des effets du vapotage sur le long terme. Pas plus que l'on ne pouvait prévoir le soudain succès de cette alternative au tabac. Actuellement, sur les 13,5 millions de fumeurs que compte la France, environ 8 % utilisent l'e-cigarette pour tenter d'arrêter.

Les additifs hors-la-loi
Les eurodéputés se sont également prononcés pour l'interdiction des cigarettes aromatisées (menthe, fraise...), "qui rendent le produit plus attrayant en le dotant d'un parfum caractéristique". En revanche, les cigarettes fines restent sur le marché contrairement aux paquets de moins de 20 cigarettes. Ils préconisent également d'accroître la visibilité des avertissements sanitaires sur les paquets. Ainsi les messages devront-ils occuper les 2/3 de chacune des deux faces principales. Actuellement, ils ne sont visibles que sur 30 % du recto et 40 % du verso. "Au Canada, ces mesures mises en place en 2001 ont permis de diviser le nombre de jeunes fumeurs par deux", précisé Linda McAvan.

Source : Parlement européen, "Révision de la directive européenne sur les produits de tabac", 8 octobre 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction tabac

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER