Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maquillage semi-permanent : ne foncez pas les yeux fermés

Actualités santé

Maquillage semi-permanent : ne foncez pas les yeux fermés

[ Publié le 12 octobre 2013 ]

Le maquillage de longue durée n'est pas sans danger pour la santé. Il doit être pratiqué par un professionnel qualifié et comporte des contre-indications.

img-actu-oct-maquillage-2013-psm

La promesse d'un rouge à lèvres ou d'un trait d'eye-liner impeccables pendant plusieurs mois est séduisante. Mais attention, le maquillage semi-permanent n'est ni plus ni moins qu'un tatouage. Sa mise en oeuvre nécessite donc des précautions particulières. Les points à vérifier avant de se lancer.

Une pigmentation qui s'estompe avec le temps
Le maquillage semi-permanent (ou longue durée) consiste à injecter des pigments minéraux dans la couche superficielle du derme. On peut ainsi redessiner un contour des lèvres ou une ligne de sourcils, intensifier le regard d'un coup de crayon, voire ajouter quelques taches de rousseur ou une mouche à la Cindy Crawford. C'est moins douloureux qu'une séance de tatouage traditionnel, les aiguilles sont ultrafines et le praticien applique une crème anesthésiante. La pigmentation est elle aussi provisoire. Et c'est tant mieux, les envies et les modes changent au fil du temps. D'où l'intérêt de cette technique qui permet d'avoir non pas un maquillage permanent - le terme est d'ailleurs aujourd'hui interdit - mais semi-permanent. Les pigments s'estompant au fur et à mesure de l'exfoliation naturelle de la peau, la couleur tiendra en effet entre un et quatre mois.

Choisir un professionnel qualifié
Pour éviter les mauvaises surprises, choisissez un professionnel reconnu, formé dans un centre tout aussi reconnu en préfecture et titulaire d'une "certification de qualification pour la réalisation de maquillage longue durée par procédé de micropigmentation esthétique". Exigez un devis précisant le prix bien sûr mais aussi la partie du visage à retoucher. Couleurs et tracés doivent être soumis à votre accord. Faites bien préciser les pigments qui seront utilisés et demandez à ce que la visite de contrôle soit gratuite.
Assurez-vous que les normes d'hygiène obligatoires pour la mise en oeuvre de maquillage longue durée par effraction cutanée soient respectées : matériel à usage unique, désinfection de la zone à pigmenter avant et après le piquage, port de gants chirurgicaux...

Une technique dangereuse pour certaines personnes
Cette technique est strictement déconseillée aux femmes enceintes, aux diabétiques, aux hémophiles, aux patients sous traitements anticoagulants ainsi qu'à celles souffrant d'une maladie auto-immune ou évolutive. Une poussée d'herpès le jour J nécessite de reporter la séance. Attention également si vous prenez un traitement médical, mieux vaut demander l'avis de votre médecin. Enfin, les mineurs doivent présenter un accord écrit de leurs deux parents. Ces derniers devront aussi être présents le jour de la pigmentation.

Sources : www.esthetique-tremoille.com ; www.aderm.fr ; www.legifrance.gouv.fr.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER