Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maladie d'Alzheimer : onze nouveaux gènes découverts

Actualités santé

Maladie d'Alzheimer : onze nouveaux gènes découverts

[ Publié le 29 octobre 2013 ]

Un programme de travail international a permis de découvrir de nouveaux gènes en cause dans la survenue de la maladie d'Alzheimer. Cette avancée pourrait permettre de mieux diagnostiquer les patients ayant un risque élevé de développer la maladie, et de mettre au point un traitement.

img-actu-octobre-alzheimer-onze-nouveau-genes-decouverts

Une vaste étude internationale coordonnée par une équipe de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) vient de réaliser une avancée majeure dans la compréhension de la maladie d'Alzheimer. Les auteurs annoncent en effet avoir découvert onze nouveaux facteurs de susceptibilité génétique.

Une susceptibilité individuelle dans la maladie d'Alzheimer
Depuis 2009, dix gènes de la maladie d'Alzheimer ont été mis au jour permettant de mieux comprendre cette affection redoutable. Cependant une grande part de la susceptibilité individuelle à développer la maladie reste encore inconnue. En février 2010, les responsables des quatre plus grands consortiums de recherche internationaux sur la génétique de la maladie d'Alzheimer ont décidé d'unir leurs forces pour accélérer la découverte de nouveaux gènes. En moins de trois ans, au sein du programme International genomics of Alzheimer project (I-GAP), les chercheurs ont réussi à identifier plus de gènes qu'au cours des vingt dernières années.

Cerner le profil des patients à risque élevé
Les onze nouveaux gènes découverts permettent de caractériser l'implication du système immunitaire dans la maladie. Par ailleurs, les hypothèses portant sur le rôle de la voie amyloïde et la protéine Tau sont confirmées. Les résultats permettent de mieux comprendre la physiopathologie de la maladie d'Alzheimer. C'est une étape essentielle pour la découverte de nouveaux traitements. Par ailleurs, cette analyse du génome a permis de mieux cerner le profil génétique des patients qui présentent un risque élevé de développer la maladie. Enfin, ce travail démontre l'intérêt de coordonner la recherche au niveau mondial pour trouver plus rapidement des solutions à ce fléau du XXIe siècle.

Sources : Nature Genetics, Inserm, Institut Pasteur de Lille, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, Centre hospitalier régional Universitaire de Lille.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Alzheimer, Parkinson. Comment choisir un hébergement médicalisé, temporaire ou permanent ?

 

En savoir plus