Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dr André Chassort : "Nous possédons naturellement les ressources pour faire face au changement de saison"

Actualités santé

Dr André Chassort : "Nous possédons naturellement les ressources pour faire face au changement de saison"

[ Publié le 16 octobre 2013 ]

Les grandes vacances sont derrière soi, le temps se rafraîchit et les journées raccourcissent… Difficile de garder le moral et la santé en automne. Le Dr André Chassort, médecin généraliste, nous livre ses conseils pour rester en forme durant cette saison intermédiaire.

itw-rhume-automne-171013-psm

Quelles maladies réapparaissent à l’automne ?

Dr André Chassort : Deux catégories de maladies surviennent ou s’aggravent typiquement à cette époque de l’année. Ce sont d’une part les symptômes dépressifs et anxieux, dus aux variations de températures et à l’ensoleillement déclinant. Et même si l’on n’est pas sujet à ces troubles, la baisse de luminosité peut dégrader légèrement notre humeur.

D’autre part, ce sont les symptômes digestifs tels que l’ulcère, qui a notamment pour origine la reprise du travail et du stress qui peut l’accompagner. Dans une moindre mesure, des pathologies respiratoires peuvent aussi se manifester : les changements de climat soudains, propres à cette période, favorisent le réveil des crises d’asthme ou de bronchite chronique. Quant aux épidémies de gastro-entérite et de grippe, elles devraient nous épargner jusqu’à l’arrivée de l’hiver. C’est en effet durant la saison froide que ces virus se transmettent le plus.

 

Comment conserver un moral au beau fixe et une bonne digestion ?

Dr André Chassort : Si vous souffrez de troubles tels que la dépression et que vous êtes traité pour cela, ne stoppez pas votre traitement de votre propre chef. Si la luminothérapie (exposition à une lumière proche de celle du soleil) peut aussi être utile contre la fatigue ou la déprime saisonnière, elle est plutôt utilisée à la sortie de l’hiver.

De même, si vous suivez un traitement de fond contre les problèmes gastriques, ne l’arrêtez pas sans l’avis d’un médecin. A l’automne, vous risquez de subir davantage de crises douloureuses.

Et bien sûr, d’une façon générale, c’est une bonne hygiène de vie qui vous permettra de garder la forme en automne.

 

Faut-il également stimuler son système immunitaire en se supplémentant ?

Dr André Chassort : Non, il n’est pas nécessaire de prendre des compléments alimentaires si l’on ne manque pas de telle ou telle vitamine. Pour diagnostiquer ces carences ou ces déficiences, et s’il le juge utile, le médecin peut demander un bilan sanguin.

Chez une personne globalement en bonne santé, l’immunité dépend en grande partie d’un équilibre physiologique, c’est-à-dire d’une bonne hygiène de vie. Il s’agit de respecter ses besoins en sommeil, ne pas boire de trop grandes quantités de boissons caféinées, ne pas suivre un rythme de travail trop intense, manger des repas équilibrés… Le stress, le tabac et l’alcool sont à éviter, alors que le sport est à pratiquer environ deux heures par semaine.

En suivant toutes ces règles, notre organisme devrait être assez résistant pour lutter contre les agressions extérieures. Nous possédons naturellement en nous les ressources pour faire face au changement de saison. Si notre hygiène de vie est mauvaise, cette période agira en "goutte d’eau qui fait déborder le vase", et déclenchera une pathologie.

Enfin, pour échapper aux maladies, et en particulier si des personnes de votre entourage sont souffrantes, ne négligez pas les gestes d’hygiène de base : évitez de serrer des mains, de faire la bise, et lavez-vous les mains régulièrement.

 

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press.


 

 

 




Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus

ECHANGER