Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Contre l'asthme sévère, un suivi rigoureux s'impose

Actualités santé

Contre l'asthme sévère, un suivi rigoureux s'impose

[ Publié le 3 octobre 2013 ]

L'asthme sévère peut être fortement handicapant s'il n'est pas pris en charge. Dans une nouvelle brochure, l'association Asthme et allergies invite les personnes qui en souffrent à mieux connaître et contrôler leur maladie.

img-actu-oct-asthme-2013-psm

L'association Asthme et allergies vient de publier une nouvelle brochure "Asthme sévère, bien le connaître pour mieux le contrôler". En effet, cette affection impose au patient un suivi très strict du traitement. Objectif : en finir avec le handicap au quotidien.

Une maladie invalidante si elle n'est pas contrôlée
Plus de 4 millions de Français souffrent d'asthme. Soit près de 7 % de la population. Parmi eux, 10 % présentent ce que les spécialistes appellent un "asthme persistant sévère". Lorsqu'il n'est pas contrôlé, ce dernier rend la maladie invalidante, avec de fortes répercussions au quotidien : crises graves, hospitalisations, arrêts de travail, absentéisme scolaire... Comme l'explique l'association Asthme et allergies, dans la brochure, les patients présentant cette forme d'asthme ignorent trop souvent que leur maladie peut être contrôlée.

Repérer ce qui déclenche la crise d'asthme
"Le véritable problème de l'asthme sévère réside dans son instabilité, qui peut mener très rapidement à une crise aiguë grave voire fatale", indique l'association. C'est pourquoi il est important de savoir identifier tous les signes d'instabilité : augmentation de la fréquence des crises, dégradation du débit expiratoire, plus grande consommation de médicaments pour compenser la gêne respiratoire. Le patient doit également apprendre à reconnaître les facteurs déclenchants une crise : présence d'animaux, fréquentation de lieux pollués, enfumés, changement brutal de températures, infections virales ou bactériennes, situations de stress. Par ailleurs, la prise de médicaments doit être scrupuleusement respectée aux doses et fréquences prescrites par le médecin. Lequel doit être consulté aussi souvent que nécessaire pour, le cas échéant réajuster le traitement.

Chatter avec des experts
Pour prendre connaissance de la brochure "Asthme sévère, bien le connaître pour mieux le contrôler", consultez le site Asthme-allergies.org ou appelez le 0800.19.20.21 (appel gratuit depuis un poste fixe). A noter enfin que l'association organise un chat sur cette thématique le mardi 5 novembre de 13h à 18h. Les patients et leurs proches pourront ainsi poser toutes leurs questions aux experts.

Source : Association Asthme et allergies, septembre 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Asthme

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER