Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer : un régime durant le traitement efficace sur des souris

Actualités santé

Cancer : un régime durant le traitement efficace sur des souris

[ Publié le 7 octobre 2013 ]

Suivre un régime alimentaire pauvre en calories durant le traitement contre le cancer pourrait le rendre plus efficace. C'est ce qu'indique une étude menée sur des animaux. Les scientifiques expliquent toutefois qu'une telle restriction n'est à ce jour pas conseillée pour les patients.

img-actu-oct-cancer-alimentation-2013-psm

Voilà une étude dont les résultats paraissent surprenants. Selon des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), la restriction calorique en cas de cancer pourrait accroître l'efficacité des traitements. Un bémol toutefois : le travail en question porte uniquement sur des souris atteintes de lymphomes.

Régime pauvre en calories
Un régime pauvre en sucre et en graisse diminue le risque de cancer alors que l'obésité l'accroît. Ce lien entre corpulence, régime alimentaire et cancer est maintenant bien établi. Mais la restriction calorique pourrait-elle avoir une influence sur l'efficacité des traitements anti-tumoraux ? C'est ce que l'équipe de l'unité Inserm 1065 de Nice a voulu savoir en soumettant des souris atteintes de lymphomes à un régime hypocalorique pendant une vingtaine de jours.

Une thérapie à l'étude
Les chercheurs ont réduit de 25 % l'apport calorique des rongeurs, par rapport à leurs besoins énergétiques quotidiens. Ils ont ensuite observé l'expression de gènes de la famille Bcl-2, des oncogènes impliqués dans la survenue de nombreux cancers. Ils ont alors constaté que la restriction calorique réduisait de près de 40 % l'expression de l'un de ces oncogènes, Mcl-1. Ce qui a permis de "booster" un traitement anti-tumoral habituellement peu efficace. L'espérance de vie médiane est passée de 30 jours dans le groupe de souris témoins, à 41 jours pour les autres. De là à évaluer cette approche dans la "vraie vie", il y a un pas que les auteurs ne franchissent pas. "La restriction calorique n'est pas recommandée chez les patients cancéreux. Elle les affaiblit et a d'autres répercussions. Il faut donc que nous établissions une fenêtre thérapeutique pour cette restriction. Pour cela nous allons tester si un régime hypocalorique limité à quelques jours avant une chimiothérapie permet d'obtenir les mêmes résultats", indique les auteurs. A suivre...

Source : Inserm, 10 septembre 2013.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER