Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un pacemaker pour réguler la tension

Actualités santé

Un pacemaker pour réguler la tension

[ Publié le 17 septembre 2013 ]

Un dispositif médical a été implanté dans le corps d'un patient pour réguler sa tension artérielle. Ce nouvel appareil ressemble à un stimulateur cardiaque.

img-actu-septembre-pacemaker-reguler-tension-2013-psm

Pour la première fois en France, un "pacemaker" qui permet de moduler la tension artérielle chez un patient hypertendu a été implanté. L'opération a eu lieu dans le service du Pr Pierre Lantelme, chef de service de cardiologie de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.

Faire baisser la tension
"Les barorécepteurs sont des récepteurs qui permettent à l'organisme de stabiliser et d'adapter en permanence la pression artérielle aux changements d'activité ou de position", indiquent dans un communiqué les hôpitaux de Lyon. Situés dans l'artère carotide, ils mesurent la pression artérielle et permettent au système nerveux sympathique de répondre à une variation de pression. Chez les patients hypertendus, la stimulation permanente de ces barorécepteurs, grâce à un stimulateur permet de freiner l'activité sympathique et ainsi de faire baisser la tension artérielle.

Des patients résistants aux traitements
Pour la première fois en France, un système de modulation de l'activité de ces récepteurs (photo ci-contre) a été implanté le 12 juillet dernier. Il s'agit d'un capteur implanté, par voie chirurgicale, à la surface de la carotide et connecté à une batterie. L'appareil ressemble à un stimulateur cardiaque (ou pacemaker). Il est placé sous la peau près du muscle pectoral. L'intervention a duré deux heures sous anesthésie générale et une baisse immédiate de la tension a pu être observée. Cette approche totalement innovante constitue un nouvel espoir pour des patients dont l'hypertension très sévère n'est pas maîtrisable par les traitements médicamenteux. Rappelons que l'hypertension artérielle touche 14 millions de personnes en France. C'est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires. Entre 5 % et 10 % des patients sont résistants aux traitements.

Source : Hôpitaux de Lyon, 18 juillet 2013.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Cardiovasculaire , Dispositif

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

ECHANGER