Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Diabète et conduite : les précautions à prendre

Actualités santé

Diabète et conduite : les précautions à prendre

[ Publié le 3 juillet 2013 ]

Le diabète est tout à fait compatible avec la conduite, à condition de respecter certaines précautions pour éviter l'hypoglycémie au volant. Les conseils de l'Association française des diabétiques.

img_actu-diabete-conduite-juillet_2013_psm

Vous êtes diabétique ? Pour éviter de vous mettre en danger sur la route et donc de mettre en danger les autres, suivez ces quelques conseils de l'Association française des Diabétiques (AFD). "Un patient diabétique doit être un conducteur responsable et respecter quelques règles simples pour éviter l'hypoglycémie au volant", explique l'AFD sur son site. Parmi ces règles, citons "un contrôle de la glycémie toutes les deux heures". Concrètement, l'association conseille d'avoir toujours sur soi un morceau de sucre ou une boisson sucrée par exemple.

En cas de traitement hypoglycémiant
Si vous suivez un traitement, l'AFD préconise de :
- Toujours avoir son lecteur de glycémie à portée de main ;
- Contrôler systématiquement sa glycémie avant de prendre le volant ;
- Prendre le volant seulement si la glycémie est supérieure à 1 g/l ;
- Anticiper la baisse de la glycémie par une petite collation ;
- Au moindre doute, s'arrêter dans un lieu sécurisé - comme une aire de repos - pour faire un contrôle de glycémie capillaire et se resucrer si nécessaire.

Gare aux somnolences d'après repas !
Ces somnolences peuvent traduire un syndrome d'apnée du sommeil, en particulier chez les personnes diabétiques en surpoids. Il est donc indispensable d'en parler à votre médecin. Dans ce cas en effet, le risque d'endormissement au volant est important. Cela va sans dire, mais évitez la consommation d'alcool. Si ce conseil vaut pour chacun d'entre nous, pour les diabétiques, il prend une toute autre dimension. Outre ses dangers propres, il risque en effet de déclencher, voire de masquer la perception de l'hypoglycémie. Enfin, en cas de traitements associés, soyez particulièrement vigilant. Certains médicaments, autres que ceux prescrits pour le diabète, peuvent en effet altérer votre concentration. Pour vous en assurer, vérifier la présence de mises en garde sur vos boîtes de médicaments. Celles-ci sont signalées par des pictogrammes : Jaune : "Soyez prudent" (ne conduisez pas sans avoir lu la notice) ; Orange : "Soyez très prudent" (ne conduisez pas sans l'avis d'un professionnel de santé) ; Rouge : "Attention danger, ne pas conduire".

Une obligation légale
Rappelons que le candidat au permis de conduire a l'obligation d'informer les services de la Préfecture de son état de santé. En effet, dans le formulaire de demande de permis de conduire il doit mentionner si, à sa connaissance, il est atteint d'une affection susceptible d'être incompatible avec la conduite. Enfin, l'arrêté du 31 août 2010, entré en vigueur au 15 septembre 2010, indique que le permis de conduire est attribué pour une durée maximale de 5 ans. Il n'est ni délivré, ni renouvelé lorsque le candidat ou conducteur souffre d'hypoglycémie sévère récurrente et/ou d'une conscience altérée de l'hypoglycémie.

Source : Association française des Diabétiques, 20 juin 2013

(Destination santé ©)

Mot-clef : Diabète

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER