Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Furosémide : le laboratoire ouvre les boîtes incriminées

Actualités santé

Furosémide : le laboratoire ouvre les boîtes incriminées

[ Publié le 20 juin 2013 ]

Le laboratoire Teva, fabricant du furosémide mal conditionné, doit vérifier les boîtes de médicaments des lots concernés. A ce jour, aucun somnifère n'a été retrouvé dans les emballages du diurétique.

img_actu-furosemide-medoc-juin_2013_psm

"La piste humaine va être suivie", a indiqué Erick Roche vendredi 14 juin. Le président de Teva France s'exprimait sur l'enquête concernant l'erreur de conditionnement signalée dans des boîtes de Furosémide 40 mg Teva. Suite aux contrôles effectués par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur son site de Sens (Yonne), le laboratoire fait toujours l'objet d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Paris.

Une longue vérification
Toutes les boîtes des deux lots soupçonnés de renfermer des somnifères vont être ouvertes. Pour le moment, seulement 0,7 % de l'ensemble a été vérifié. Un travail de longue haleine qui n'a révélé, à ce stade, aucune erreur de conformité. "Les pistes industrielle et technique ont été écartées", a indiqué un porte-parole de Teva France. En effet, "les premières constatations (des inspecteurs de l'ANSM) [n'avaient] pas permis d'identifier de défaut dans l'organisation, les pratiques ou les équipements de nature à conduire les autorités sanitaires à interrompre l'activité du site", indiquait l'ANSM dès mardi 11 juin. Les inspecteurs ont vérifié les différentes étapes de la chaîne de conditionnement : l'approvisionnement, la réception sur le site, l'opération de conditionnement et la libération des lots. Pour autant, "il n'est pas exclu que la justice nous demande de poursuivre notre travail ou de compléter l'inspection", ajoute un représentant de l'agence du médicament. Pour le moment, "la piste humaine va être investiguée par le parquet de Paris", reprend un porte-parole du génériqueur. Celui-ci doit, pendant ce temps, vérifier de manière systématique les boîtes des lots retirés.

Aucun somnifère retrouvé
"Toutes les boîtes des deux lots de la spécialité Furosémide Teva 40 mg (lot Y175 et lot Y176- exp 08/2015) ont été retournées au laboratoire", a précisé le porte-parole du laboratoire. A la date du vendredi 14 juin, 1.445 ont été ouvertes et déblistérées, afin de vérifier qu'aucun comprimé de zopiclone ne s'y trouvait. Pour l'heure, aucun somnifère n'a été retrouvé dans les boîtes ouvertes, sous contrôle d'huissier.
Rappelons que cette enquête fait suite à l'identification d'un problème de conditionnement du médicament. Des comprimés de Furosémide 40 mg Teva (un diurétique) étaient susceptibles d'être remplacés ponctuellement par des comprimés de zopiclone (un somnifère). Par mesure de précaution, l'ANSM avait demandé aux patients de rapporter chez leur pharmacien toutes les boîtes qui leur auraient été délivrées, sans distinction de numéro de lots. Concernant les décès soupçonnés être en lien avec cette erreur de conditionnement, l'ANSM ne se prononce pas. "Nous avons recensé deux décès et une hospitalisation chez des patients sous furosémide", précise seulement le porte-parole de l'agence.

Sources : ANSM, 17 juin 2013. Teva France, 17 juin 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus