Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dr Alain Tamborini : "Le traitement hormonal de la ménopause est un choix offert aux femmes"

Actualités santé

Dr Alain Tamborini : "Le traitement hormonal de la ménopause est un choix offert aux femmes"

[ Publié le 12 juin 2013 ]

Bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, fatigue : la ménopause peut être accompagnée d’effets gênants, appelés aussi "troubles climatériques". Pour les limiter, il existe des traitements hormonaux de la ménopause (THM). Le Dr Alain Tamborini, gynécologue, nous décrit leurs apports et leurs modes d’utilisation.

tamborini-expert-psm

Quels symptômes la ménopause peut-elle entraîner ?
Alain Tamborini
 – La ménopause est précédée d’une assez longue période très inconfortable de règles irrégulières. Les troubles de la ménopause les plus fréquemment observés sont les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, souvent accompagnées d'insomnies. Une sécheresse vaginale gênant les rapports s’installe souvent. Une prise de poids, essentiellement abdominale, est très fréquente. Une complication plus insidieuse car invisible de la ménopause, est l’aggravation de la perte osseuse qui, des années plus tard et chez certaines femmes, peut aboutir à l’ostéoporose. Les os deviennent plus fragiles et le risque de fracture augmente. La présence et l’intensité de ces phénomènes varient d’une femme à l’autre. Ils sont dus à la carence des sécrétions hormonales des ovaires qui survient lors de la ménopause.

Comment fonctionne le traitement hormonal de la ménopause (THM) ?
Alain Tamborini – 

Il repose sur la compensation des hormones que les ovaires ne parviennent plus à produire naturellement. On appelle ce procédé l'hormonothérapie substitutive. Ce traitement a l'ambition de soigner l'ensemble des troubles gênants de la période climatérique, comme les bouffées de chaleur, mais aussi de prévenir les complications de la carence ovarienne, telles que l'ostéoporose. Il combine le plus souvent deux hormones : un estrogène (l’estradiol) et un progestatif, ou la progestérone naturelle. Il imite un cycle menstruel normal. Un schéma classique associe l'œstrogène du 1 au 24 de chaque mois et le progestatif du 13 au 24.

Il existe de nombreux produits estrogéniques à l’estradiol, sous différentes formes : comprimés, gels, ou patchs. Les progestatifs se présentent quant à eux en comprimés ou en capsules.

Toutes les femmes doivent-elles prendre un THM pour supporter la ménopause ?
Alain Tamborini – Le THM n’a jamais été une obligation, c’est un choix offert aux femmes qui le désirent et si les troubles climatériques les gênent. Il faut y réfléchir et s’informer auprès de son médecin traitant ou de son gynécologue. Les traitements de la ménopause sont personnalisés et adaptés à chaque femme. Après un premier traitement de trois mois, le médecin peut revoir le protocole en fonction des réactions pour aboutir à un traitement personnalisé, supprimant les troubles avec une bonne tolérance clinique. Aucune décision n’est définitive : un traitement peut toujours être instauré, suspendu, repris, et on peut toujours en changer les produits, les doses, le protocole, etc.

Propos recueillis par Lucie Pehlivanian / © Citizen Press

Mots-clefs : Contraception , Ménopause

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Peur de prendre du poids avec la ménopause ?

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus