Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Botulisme : symptômes et aliments à risque

Actualités santé

Botulisme : symptômes et aliments à risque

[ Publié le 10 juin 2013 ]

Le botulisme est une maladie le plus souvent provoquée par une infection d'origine alimentaire. Certains aliments et conditionnements sont particulièrement à risque.

img_actu-botulisme-intoxication-juin_2013_psm

Entre 2007 et 2010, la France a enregistré 71 cas de botulisme, dont un mortel. Cette maladie neurologique rare mais sévère est la plupart du temps provoquée par la bactérie Clostridium botulinium. Le plus souvent, il s'agit d'une contamination liée à l'ingestion d'aliments souillés.

Charcuteries et conserves
Le botulisme est une maladie à déclaration obligatoire. Cette intoxication alimentaire potentiellement mortelle, est due à l'ingestion de neurotoxines botuliques, généralement contenues dans des charcuteries avariées ou des conserves insuffisamment stérilisées. "L'enquête portant sur l'origine des cas de botulisme a permis de retrouver des préparations familiales de salaisons, de conserves et de charcuterie", indiquent les rédacteurs de la revue Prescrire. Des préparations du commerce ont aussi été mises en cause : poulet, galettes de céréales, poisson fumé.

Symptômes du botulisme
L'incubation du botulisme est de l'ordre de 1 à 8 jours. Les symptômes cliniques sont variés et leur gravité est fonction de la concentration de la toxine, de son type et de la quantité ingérée. La forme A est la plus grave et se manifeste par des symptômes neurologiques. En 2010, un adolescent atteint de botulisme lié à une conserve familiale de haricots est décédé. Le botulisme se manifeste par des vomissements, accompagnés de douleurs abdominales, d'une sécheresse de la bouche, de troubles de la vue et de la déglutition. Une paralysie des membres peut ensuite s'installer, progressivement. Lorsque le diaphragme et les muscles en lien avec la respiration sont impliqués, le pronostic vital est engagé. Quelques précautions de bon sens peuvent éviter des accidents catastrophiques. Rejetez toute conserve qui donne des signes de fermentation, un couvercle bombé par exemple, ou dégage une odeur anormale à l'ouverture. Respectez enfin scrupuleusement les instructions relatives à la chaîne du froid.

Source : La revue Prescrire, juin 2013/Tome 33 N°356.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Intoxication

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER