Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La ménopause et ses symptômes

Actualités santé

La ménopause et ses symptômes

[ Publié le 15 mai 2013 ]

Bouffées de chaleurs, suées nocturnes, prise de poids... La ménopause entraîne des changements hormonaux bénins mais qui altèrent la qualité de vie. Il existe des traitements pour contrer certains symptômes désagréables.

img_actu_menopause-mai_2013_psm

La ménopause s'accompagne généralement de symptômes bien désagréables. Ils sont liés à des changements hormonaux inéluctables car parfaitement naturels. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des traitements pour en atténuer les effets.

 

Bouffées de chaleur et sécheresse vaginale

La ménopause, du grec mên (relatif aux menstruations) et pausis signifie l'arrêt des règles. Elle désigne la période qui survient au moment où les ovaires cessent de produire les hormones de la reproduction : les estrogènes et la progestérone. En moyenne, elle survient vers la cinquantaine. En période de ménopause, une majorité de femmes est alors victime de ce que l'on appelle les troubles climatériques. Ces derniers ne présentent pas de caractère de gravité particulier. En revanche, ils retentissent fortement sur la qualité de vie. Il s'agit principalement de bouffées de chaleur, d'une sécheresse vaginale, de troubles urinaires, de l'humeur et du sommeil. Entre 60 % et 70 % des femmes ménopausées en souffrent. Cependant leur intensité tout comme leur durée peuvent varier d'un individu à l'autre. Il existe des traitements qui permettent d'atténuer l'ensemble de ces troubles.

 

Prise de poids
Souvent, au cours de cette période, les femmes prennent du poids. Elles trouvent d'ailleurs plus difficile de perdre ces kilos. Rappelons que la prise de poids n'est pas directement liée aux modifications hormonales de la ménopause, mais à une nouvelle répartition des graisses. Celles-ci s'accumulent davantage au niveau du ventre qu'au niveau des cuisses et des fesses. Rappelons par ailleurs que chez les femmes fumeuses, les premiers symptômes peuvent apparaître plus précocement. En effet le tabagisme avancerait l'âge de la ménopause d'environ deux à trois ans. Le tabagisme induit un phénomène quasi-permanent d'oxydation. Ce stress oxydatif est responsable d'une baisse de la qualité des oestrogènes, l'hormone féminine. Ce processus altère donc le fonctionnement ovarien par son effet anti-oestrogène.

Sources : Interview du Dr Alain Tamborini, 20 mars 2013. Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, consulté le 13 mai 2013.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Andropause , Ménopause

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Peur de prendre du poids avec la ménopause ?

Nos diététiciennes vous conseillent.

En savoir plus