Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un étudiant sur deux zappe le petit déjeuner

Actualités santé

Un étudiant sur deux zappe le petit déjeuner

[ Publié le 11 avril 2013 ]

Les étudiants français s'alimenteraient particulièrement mal, selon un récent sondage. Au menu, pas de petit déjeuner, des grignotages intempestifs et peu de légumes.

img_actu_dejeuner-ado-avril_2013_psm

Pas assez de temps, de budget ou un manque d'information. Les étudiants français sont loin d'entretenir un régime alimentaire équilibré. En tout cas, un bon nombre d'entre eux saute le petit déjeuner et fait l'impasse sur les fruits et légumes. Le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité EmeVia a commandé une enquête sur la santé des étudiants. Plus de 8.000 jeunes ont ainsi été interrogés via des questionnaires diffusés par leur mutuelle.

Pas de petit déjeuner
D'après les résultats, "un étudiant sur cinq ne prend que deux repas par jour". Pour 44,4 %, c'est le petit déjeuner qui est sacrifié. En cause, pannes de réveil ou, plus simplement, de mauvaises habitudes. Pourtant, ce repas est le plus important de la journée. Après la nuit, les réserves en eau et en énergie sont à plat. Pour recharger les batteries, il doit se composer d'une protéine, de céréales, d'un fruit et d'une boisson. Il vous évitera ainsi la fringale du milieu de matinée. D'autant que c'est un autre travers du régime des étudiants. Les collations trop sucrées et grasses à 10h, les grignotages entre les repas et les dîners trop copieux sont monnaie courante. Une quasi-totalité (95 %) des étudiants déclarent qu'il leur arrive de grignoter entre les repas.

Zéro fruit et zéro légume
D'après cette enquête, les facteurs de ce déséquilibre alimentaire généralisé sont liés notamment au mode de vie des étudiants, mais aussi à leur budget parfois faible. Ainsi, 60 % d'entre eux sautent des repas parce qu'ils n'ont pas faim ou pas le temps, et 12 % se privent car ils rencontrent des problèmes financiers. Enfin, les étudiants français commettent une autre erreur : près d'un quart ne mange pas de fruits tous les jours. Pour les légumes, c'est encore plus inquiétant puisqu'ils sont 35 % à ne pas en inclure quotidiennement dans leur assiette. Enfin, au total, 14 % ne consomment ni l'un ni l'autre.

Source : EmeVia, le réseau national des mutuelles étudiantes de proximité, 25 mars 2013. Enquête menée du 10 janvier au 14 mars 2011 par l'institut de sondages CSA, auprès de 6.000 étudiants.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER