Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Spermicides : de la contraception à la prévention du sida

Actualités santé

Spermicides : de la contraception à la prévention du sida

[ Publié le 16 avril 2013 ]

Des chercheurs mettent au point des gels vaginaux capables de faire barrage au virus de l'immunodéficience humaine. Ces gels représenteraient une méthode de protection supplémentaire, en plus du préservatif.

img_actu_spermicide-sida_avril_2013_psm

Sous forme de gels, d'ovules ou de tampons, les spermicides doivent être appliqués sur la vulve et à l'entrée du vagin. Le but de ces contraceptifs est de détruire les spermatozoïdes. S'ils ne constituent pas la méthode la plus fiable, ils ont inspiré les chercheurs dans la lutte contre le syndrome de l'immunodéficience acquise (sida).

Un gel microbicide vaginal anti-sida
C'est surtout sous forme de gel vaginal que leur usage a ainsi été progressivement modifié. L'utilisation d'un gel vaginal contenant un antirétroviral réduirait de 39 % le risque de contamination par le virus du sida chez la femme. Les résultats de l'étude Caprisa, révélés au cours de la XVIIIe conférence internationale de l'International aids society, à Vienne en 2010, ont apporté beaucoup d'espoir. Ils ont aussi donné une seconde vie aux gels spermicides. En effet, c'est en se basant sur le mode d'action de ces contraceptifs que les chercheurs ont mis au point ce gel microbicide vaginal anti-sida. Même si, comme le rappelait le Pr Jean-Michel Molina, infectiologue et chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Louis à Paris, "le gel microbicide contenant du ténofovir ne réduit pas à néant le risque de contamination".

Un nouveau mode de protection
Toujours sous forme de gel, une nouvelle approche a été explorée par une équipe française. Elle repose sur l'utilisation de petits peptides, qui miment le récepteur du virus à l'entrée de la cellule. Objectif : piéger ce dernier et l'empêcher d'agir. Expérimenté sur six femelles macaques, ce gel vaginal s'est révélé efficace pour cinq d'entre elles. Ces résultats offrent un espoir dans la lutte contre le sida, car ils permettent d'envisager une nouvelle méthode de protection lors des rapports sexuels. Quant à l'utilisation des gels spermicides contraceptifs, prenez soin de les associer à un mode de contraception pour une meilleure efficacité.

Sources : Interview du Dr David Elia, gynécologue à Paris, au Salon gynécologie obstétrique pratique, 20-22 mars 2013. Choisirsacontraception.fr, consulté le 10 avril 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : VIH Sida

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER