Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maladie de Parkinson : les jeunes aussi

Actualités santé

Maladie de Parkinson : les jeunes aussi

[ Publié le 16 avril 2013 ]

Les malades de Parkinson sont diagnostiqués en moyenne à 58 ans seulement, comme le montre une enquête publiée par l'association France Parkinson. Celle-ci souhaite sensibiliser les pouvoirs publics sur la question.

img_actu_parkinson_avril_2013_psm

"L'espoir a laissé place à l'attente et à l'inquiétude." Dans le cadre de la journée mondiale de la maladie de Parkinson du 11 avril, l'association France Parkinson ne dissimule pas son amertume : "l'année 2012 laissait entrevoir un espoir aux 150.000 Français atteints. Mais le plan national d'actions (2011-2014) promis par le gouvernement tarde à se matérialiser." Pour sensibiliser les pouvoirs publics, elle a mené une enquête auprès de 700 malades.

Une maladie pleine de clichés
La maladie de Parkinson n'est pas une pathologie rare. Il s'en déclare plus d'un cas toutes les heures. "D'ici 2025, et en raison de l'allongement de l'espérance de vie le nombre de personnes touchées sera multiplié par deux", précise France Parkinson.
Loin du cliché de la "maladie de vieux", la maladie de Parkinson affecte également les actifs. Les participants de l'étude "Parkinson et souffrances de vie" ont en moyenne été diagnostiqués à l'âge de 58 ans. La part des moins de 50 ans (20 %) est significative. Un diagnostic posé en moyenne 3 ans après l'apparition des premiers symptômes. Un constat qui s'explique en raison de la nature même de la maladie de Parkinson et de ses symptômes souvent sous évalués. Car si le tremblement reste le plus connu et identifiable, il ne concerne pourtant "que" 64 % des parkinsoniens, bien après la lenteur du mouvement (88 %), la sensation de raideur (85 %), les difficultés à écrire (79 %) ou les douleurs (73,5 %). A ceux-ci s'ajoutent d'autres symptômes mal vécus comme une fatigue proche de l'épuisement, des troubles digestifs ou des problèmes urinaires.

Les soins, un parcours semé d'embuches
Par ailleurs, le traitement antiparkinsonien s'avère contraignant en raison du nombre de prises quotidiennes qu'il impose. Sans parler des risques d'effets secondaires qu'il peut engendrer. Ainsi, 31 % des malades rapportent jusqu'à cinq prises médicamenteuses par jour. Côté effets délétères, 50 % souffrent de mouvements incontrôlés, 23 % d'hallucinations visuelles... Tout cela participe à affecter la vie sociale et professionnelle.
Pour répondre aux besoins des malades, France Parkinson a élaboré 20 mesures concrètes dans son Livre blanc, réparties en quatre domaines prioritaires : sortir de l'ombre la maladie, soigner plus efficacement, aider à vivre avec la maladie et renforcer la recherche.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur Franceparkinson.fr.

Source : France Parkinson, consultée le 9 avril 2013.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Le pas de Parkinson

par Stéphanie Renaudin  ,  Christine Ramonnet

parkinson-maladie-170415

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Alzheimer, Parkinson. Comment choisir un hébergement médicalisé, temporaire ou permanent ?

 

En savoir plus