Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Infections fongiques invasives : des champignons à l'origine de nombreux décès

Actualités santé

Infections fongiques invasives : des champignons à l'origine de nombreux décès

[ Publié le 17 avril 2013 ]

Les mycoses invasives peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé des personnes affaiblies ou hospitalisées. Ces maladies nécessitent des recherches supplémentaires pour être combattues efficacement.

img_actu_intoxication-avril_2013_psm

Chaque année en France, plus de 3.600 patients sont hospitalisés pour une mycose invasive (infection provoquée par un champignon). Et un tiers au moins en décède. Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 16 avril fait le point sur ce sujet.

Champignons Aspergillus ou Candida
Les infections fongiques invasives (Ifi) sont des maladies dues à certaines espèces de champignons, notamment de type Aspergillus ou Candida. Ces pathogènes peuvent entraîner des affections gravissimes chez des patients hospitalisés et/ou dont le système immunitaire est affaibli (immunodéprimés). C'est ainsi que 35.876 cas d'Ifi ont été identifiés entre 2001 et 2010 en France. "Le taux de létalité a été de 27,1 %", précise Dounia Bitar à la tête d'une étude publiée dans le BEH. Trois types d'infections invasives se dégagent : les candidémies (43,3 %), les pneumocystoses (26,1 %) et les aspergilloses (23,9 %). "L'incidence de ces maladies est en hausse (+1,5 % par an), ces dernières années, en lien notamment avec l'augmentation du nombre de personnes immunodéprimées", poursuivent les auteurs. La mortalité l'est également, de l'ordre de 2,9 % par an.

Patients immunodéprimés
D'une manière générale, il s'agit de patients immunodéprimés, que l'immunosuppression soit liée à des chimiothérapies anticancéreuses, à la corticothérapie à haute dose dans les transplantations d'organes et de cellules souches hématopoïétiques... Les rédacteurs du BEH citent également une augmentation du nombre de cas de "candidémies associées au diabète" et des aspergilloses liées aux maladies respiratoires chroniques. Comme le souligne le Pr Renée Grillot (Université Joseph-Fourier, Grenoble) dans l'éditorial de ce Bulletin, "les Ifi restent un défi pour le futur". Elle insiste sur le "besoin d'investir rapidement et significativement dans la recherche sur ces maladies infectieuses. Afin que l'on ne tombe pas en panne de nouvelles stratégies et de nouveaux médicaments".

Source : BEH, 16 avril 2013, n°12-13.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Intoxication

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER